Wolf's Rain,forum RPG. Suivez la trace de Kiba, Toboe, Hige et Tsume afin d'échapper aux guerres, de survivre et peut être même retrouver ... Le Rakuen.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Ma version (très très modifiée)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Mer 14 Mar - 17:23

Merci Okami^^ je t'adore tu sais ♥️ (je suis dans une période légèrement bisounours...) Allez, la suite et (presque) fin. Un épilogue est en cours, fini dans pas ongtemps normalement langue
__________________________

Darcia attaqua Tsume, cherchant à éliminer l’espoir dans ses yeux. Au dernier moment, un éclair blanc s’interposa et l’envoya rouler plus loin. Le grand loup noir se releva et chercha une fois de plus à atteindre le loup gris mais ses crocs se refermèrent sur un pelage de neige. Kiba défendait maintenant Tsume corps et âme. Alors que Darcia était de nouveau mis hors circuit grâce aux efforts conjugués des deux loups. Tsume interrogea alors le loup blanc, bien plus mal en point :

« - Pourquoi tu me protèges ?
- J’ai… J’ai promis que tu survivrais.
- Idiot. »

Darcia attaqua de nouveau, mordant sauvagement Kiba à l’épaule. Tsume se jeta sur le dos du grand loup noir, l’écrasant presque.

Je ne sais plus où je suis. Tout est blanc autour de moi, blanc et vide. Je sens une douleur sourde dans le bas de mon dos. Elle diminue au fur et à mesure… Hori me soigne. Je me relève et je pars. Je laisse le cadavre de la femme et je pars. Je passe à côté de Cheza, à moitié morte, les yeux secs, et je pars.

Le loup noir aperçut subitement le loup roux qui soignait Blue et Hige. Sa cible avait changée. Il devait éliminer le Guérisseur. Sans pouvoir intervenir, les deux loups se firent jetés. Kiba resta étourdi sur le sol alors que Tsume titubait lentement. Le loup noir fut en un instant derrière Toboe. Il l’écarta sauvagement des deux blessés. Leurs souffles avaient repris un rythme régulier. Perché au dessus du jeune loup, Darcia visa la veine jugulaire. Il devait le tuer sur le coup ou il se régénèrerait. Trop faible pour se défendre après avoir soigné les deux loups, Toboe ne réagit même pas… Il vit la mâchoire se diriger vers sa gorge. La mort était proche… Un grand éclair faucha le loup noir, balayant les roches. Neige, un peu en hauteur, observait la scène : Blue et Hige qui s’éveillaient doucement, Kiba blessé mais en vie, Tsume et ses yeux d’espoirs, Toboe sauvé… Elle s’effondra et dévala la pente.

Tout est noir. Je ne perçois aucun son. J’ai peur. J’ai froid. Où es-tu ? Mon ami, mon amour… Je t’aime. Est-ce que tu l’as entendu ? Je ne sais pas… J’ai peur. Pourquoi n’es-tu pas à mes côtés ? Où est partie ta lumière ? Des voix m’arrivent. Elles me dégringolent dessus comme tombée du ciel. Des étoiles car c’est ta voix que j’entends. Elle est étouffée, comme lorsque l’on garde la tête sous l’eau. Tu m’appelles, je t’entends. Est-ce qu’il est mort au moins ? J’ai utilisé la foudre tu sais. Ça m’a à moitié tuée… Mais il allait te faire du mal. Et je n’ai pas réfléchi. Tsume est à côté de toi ? Je l’entends qui s’inquiète. J’arrive, bientôt. Une voix troue la surface de mon sommeil. Hori… Est-ce que tu vas bien Hori ? Oui, je vais bien, je suis venu te dire que je partirais bientôt petite louve. Tu as trouvé le Rakuen. Ouvres les yeux… J’ouvre les yeux et je te vois. Ton sourire, tes larmes… Tu as pleuré ? Je ne veux pas que tu pleures… Pas à cause de moi. Je suis là maintenant. Tout va bien, je suis là. Jamais plus je ne te laisserai. Tu te serres contre moi, loup. Je t’entoure de mes bras, je noie mon visage dans ta fourrure. Je suis bien, j’ai trouvé mon Rakuen… Mon paradis, c’est toi, c’est nous.

Darcia gisait, foudroyé. Mort. Une belle femme translucide se pencha sur son corps… Hamona. Elle l’emmena avec elle. Neige ouvrit les yeux, rompant ainsi le cercle qui s’était formé autour d’elle. Le groupe se réjouit en voyant les deux adolescents s’étreindre. Les loups se remirent rapidement en marche mais la joie d’avoir survécu était refroidie par l’état de Cheza. La fille-fleur se fanait. Lunea intervint alors dans l’esprit de Toboe :

- Jeune loup, je peux la soigner… Nous pouvons la soigner… Elle ne sera plus jamais comme avant mais je peux la soigner.
- Essaye Lunea, essaye… Ou Kiba en mourra.


La petite meute se remit en marche, Kiba portant Cheza. Tsume le suivait, plein d’entrain. Derrière lui Hige et Blue se rétablissaient lentement de leur presque-mort. Et à l’arrière, songeurs, Toboe et Neige fermaient la marche. A la nuit tombée, Kiba allongea tendrement Cheza sur un lit de feuilles. Les autres se taisaient. Le loup blanc se coucha tout contre Cheza, pour la réchauffer. Les deux cadets prirent la première garde. Hige n’eut même pas le courage de faire une allusion et s’endormit comme une masse près de Blue. Rien ne bougeait. Tsume laissa donc à sa sœur et Toboe le soin de veiller. De légers chuchotements tournaient dans l'obscurité. Au milieu de la nuit, Cheza se leva. Elle passa devant les loups endormis, ne vit pas les yeux brillants de Neige, et s’enfonça dans la forêt. Elle allait mourir. Elle le savait. Et elle ne voulait surtout pas que Kiba la voit morte entre ses bras. Elle ne vit donc pas les deux ombres qui la suivaient. Neige avait réveillé Toboe et tout deux avaient pris en chasse la fille-fleur. Neige attrapa la main de Toboe, comme en réflexe. Leurs doigts s’emmêlèrent. Horiginel et Lunea s’échappèrent des corps et enveloppèrent Cheza sous les yeux ébahis des deux adolescents.

Je m’élève vers le ciel, vers la lune, pleine, ronde. Deux halos de fumée m’encadrent. L’un se matérialise comme un loup, noir, sauvage. Je repense à Kiba. Je ne le reverrais donc jamais ? C’est ainsi que meurent les fleurs ? Sous la lune… L’autre halo reste inconsistant. Il est argenté. Beau. Plus féminin que l’autre. Il m’entoure. Je ressens une grande douleur, des larmes coulent sur mes joues. Mais je suis délivrée. Je le sens. Je me lance, je meurs mais je ne suis pas triste. [/]Veux-tu le revoir ? Veux-tu revoir Kiba ? [i]Oui, je ne sais pas qui me parle. Mais à cette question, je dirais oui à n’importe qui. Alors vis ! Je retombe au sol. J’ai mal. Pourquoi est-ce que je ne suis pas descendue en douceur sur le sol ? Je me sens lourde. Je regarde mes paumes égratignées. Le sang coule. Rouge ? Rouge. Je suis en vie. Neige et Toboe m’encadrent. Ils sont inquiets, puis heureux. Neige sourit et me montre mon reflet sur l’eau. Mes yeux sont aussi pâles que la lune. Mes cheveux presque roux ne sont plus aussi aériens. Je suis vivante ! Humaine. C’est l’aube… Et je prononce ma première phrase en étant quelqu’un :
- Je vais bien.


Kiba s’était réveillé. Seul. Il avait paniqué et secoué toute la meute. Ayant à peine remarqué la disparition des cadets, les loups se mirent à pister la fille-fleur. Kiba se lança soudain en avant puis stoppa brutalement. Une jeune fille aux courts cheveux roux lui tournait le dos. L’odeur de Cheza était partout mais elle n’était pas là. Neige et Toboe s’écartèrent. Le loup blanc se jeta sur l’inconnue. Une odeur écœurante d’humain envahit sa truffe. Il la retourna pour lui faire face. Brutalement. Des yeux argentés plongèrent dans les lacs bleus. Il la relâcha, comme s’il ne la reconnaissait pas. Il ne la reconnaissait pas. Elle baissa la tête, honteuse. « A quoi cela sert de vivre si c’est sans lui ? Si c’est sans toi ? » Kiba ne l’aimait plus. Elle sentit soudain des mains sur ses joues. Kiba l’obligea à lui faire face à nouveau. Des larmes coulaient sur ses joues sans qu’elle puisse ne s’en empêcher. Des lèvres effleurèrent les siennes. Kiba la serrait contre lui. Elle enfouie son visage dans son cou.

« Je t’aime »

Il l’aimait. Plus rien d’autre ne comptait. Sans même s’interroger, les autres loups acceptèrent la nouvelle Cheza. Le couple avançait de nouveau en tête de la meute. Toboe était épuisé par les efforts de Lunea mais ne cessait de sourire. Neige marchait près de lui, légère. Elle ne pouvait s’empêcher de préférer cette Cheza à l’ancienne, plus affirmée, plus "elle". Derrière, Tsume semblait rêveur, ailleurs. Elle glissa un regard vers son frère puis sourit. Ils étaient de nouveau en route mais cette fois, leur destination était finale.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Padawan
Padawan
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Mer 14 Mar - 18:11

    GAGBAGAWEWNOUAH. *QQ*
    C'est trop bien ! Puis la scène avec Cheza, c'est siii... Émouvant. :O
    Franchement chapeau, j'aurais jamais imaginé cette suite mais elle est super.
    Vite la suite ! =D ♥

_________________
Les 10 commandements:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfs-rain.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Jeu 15 Mar - 17:37

okami, ça me touche^^ tu sais, c'était tellement évident pour moi cette suite... Oui, je suis contente que t'ai aimé la scène avec Cheza, j'hésitais à la faire mourir puis finalement non x)

________________________________

Epilogue


Toboe et Neige rentraient de la chasse. La vallée des indiens étaient maintenant peuplée. Plusieurs loups les croisèrent, en route pour la forêt. Des louveteaux et des indiens jouaient ensemble sous l’œil attendri des parents. Le jeune couple se rendit immédiatement vers le creux qui les avait abrités la toute première fois qu’ils étaient venus ici. Un grand tipi comme il en existait aussi ailleurs dans la prairie leur arracha un sourire. Loups et humains vivaient en paix.

Hige et Blue se promenaient lentement. Des commentaires autant lupins qu’indiens fusaient à leur passage. Le ventre distendu de la belle louve attirait les regards, ses louveteaux seraient les premiers à naître dans la vallé. Avec mille précautions, Hige installa sa compagne sur l’herbe, près du grand tipi et alla immédiatement lui chercher de l’eau. Neige, amusée, s’assit près de Blue. Toboe l’entoura de ses bras. Ils étaient bien. Cela faisait bien longtemps qu’Horiginel et Lunea les avaient laissés. Ils repensèrent à ce rêve où les deux esprits leur avaient annoncé leur départ.

Toboe et Neige étaient dans le même songe. Il faisait nuit. Une belle forêt les entourait. Ils se prirent par la main, instinctivement, recherchant un contact. Deux ormes se matérialisèrent devant eux. Un beau loup noir aux reflets brumeux et aux contours flous. Ses yeux verts brillèrent un instant. Horiginel. L’esprit de tous les loups. A ses côtés, une belle femme ronde les regardait avec douceur. Lunea. La lune. Lunea leur expliqua alors :
La légende raconte que l’esprit des loups se mit un jour à la recherche du paradis. Il le trouva dans les yeux d’une femme. Lunea. Malheureusement, les autres esprits ne comprirent pas leur amour : comment ce si beau loup pouvait être amoureux de cette grosse femme ? Alors ils créèrent le Rakuen. Mais les autres esprits, jaloux, semèrent le doute dans le cœur d’Hori. Le Rakuen s’effondra.

Les deux jeunes loups reçurent une infime partie des pouvoirs de leurs protecteurs et les regardèrent s’éloigner.


Depuis, Toboe était devenu l’apprenti de Mina puis l’avait presque dépassée. Il était doué et la nature lui avait réellement offert des dons. Quand à Neige, elle pouvait encore contrôler les éléments mais à très faible dose.

Tsume fit interruption, grogna devant le charmant tableau qu’offrait les jeunes loups, aida Hige à ne pas renverser son verre d’eau, demanda comment la croissance des futurs monstres avançait puis s’assit en grognant. Blue cousait des vêtements, Neige et Toboe s’occupaient du repas et préparaient leur butin de chasse. Plusieurs loups vinrent demander conseil puis s’enfuirent presque devant les yeux de Tsume. Le loup gris se releva puis commença à tourner en rond. Il se rassit. Hige se posa sur l’herbe, près de Blue. Des enfants et des louveteaux passèrent en courant et criant trop près de Tsume, le loup gris se leva en grognant et hurla sur les pauvres gosses : « Si vous n’êtes pas partis dans cinq minutes, je vais devenir très très méchant ! ». Les gamins espiègles s’éparpillèrent en riant. Il était de très mauvaise humeur. Car l’autre sangsue ne lâchait pas sa sœur, car Hige ne cessait de regarder Blue avec des yeux de merlan frit, car ladite Blue ne l’aidait pas du tout, car les autres loups devaient tous apprendre à chasser, car il s’était encore planté une épine dans la patte, car les proies s’amusaient avec lui, car Mina n’était pas là… Cheza possédait une sorte d’instinct pour trouver les loups et une équipe partait régulièrement, composée d’indiens, de l’ancienne fille-fleur et de Kiba. Cette fois-ci, Mina faisait partie des accompagnateurs. Et ils auraient du rentrer hier.

« - Allons Tsume, calme-toi, ils vont surement rentrer bientôt, le rassura Neige
- Mais oui, demain au plus tard, renchérit Toboe
- Cela fait presque deux jours qu’ils auraient du rentrer ! Et tu voudrais que je me calme ! »

Kiba et Cheza arrivèrent à cet instant, seuls. Tsume les foudroya presque du regard. Mina n’arriverait que dans un moment, elle s’occupait d’un jeune loup, blessé. L’ambiance jusqu’au repas du soir était tendue. Tsume, sur les nerfs, était facile à énerver et Hige, aidé par Neige, ne se gênait pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs. Alors que les deux loups étaient sur le point de se battre, une petite voix interrompit le combat :

« Je ne dérange pas j’espère ? »

Mina, plus belle que jamais, les regardait en souriant. Ses yeux bleus pétillèrent devant le bégaiement de Tsume. Elle s’assit sans plus de manières près du loup gris et posa sa tête sur son épaule.

« Toi aussi tu m’as manqué » murmura-t-elle.

Oui, le Rakuen était revenu, plus fort. Plus libre. Car le paradis, c’est nous…


___________________________________

Donc voilà, juste pour montrer ce que nos héros sont devenus^^ J'espère que ça vous (t') as plu. Surtout toi Okami! Maintenant je me consacre (presque) entièrement à Ana donc passe voir!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Padawan
Padawan
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Jeu 15 Mar - 19:08

Je suis assez triste que ça soit la fin... J'espère qu'il y en aura d'autres. n_n ♥
C'est superbe, bravo, il ne pouvait avoir de meilleure fin pour WR. *QQ*

_________________
Les 10 commandements:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfs-rain.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Jeu 15 Mar - 21:56

Okami, je t'adore ♥♥♥♥♥

Je suis pas sûre d'en faire d'autres sur WR mais peut-être sur Code Lyoko par contre :face: autant te prévenir qu'ils vont souffrir^^

Mais tu sais, ça c'est tellement imposé à moi, je l'a vu et je me suis dit: là! c'est comme ça et pas autrement!

et puis je sais pas, ça me faisait tellement plaisir que tu me lises^^
Allez, une dédicace pour toi: Je t'adore, vraiment et je suis super contente de te connaître! Vraiment, tu es de bonne humeur, sympa, joyeuse! Tu es l'âme de ce forum! Niarf, rien que pour toi, je réfléchirais à une autre version!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Padawan
Padawan
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 24/11/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   Dim 18 Mar - 21:48

Merci merci, je t'adore aussi ma Loulou. ♥
Code Lyoko, la série de ma jeunesse. ** J'ai hâte ! =D

_________________
Les 10 commandements:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfs-rain.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma version (très très modifiée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma version (très très modifiée)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» WKTASK pour le HD2 (version modifiée WM6.5)
» Myth Cloth et autres produits Bandai en version Fr
» Link version fille
» les version RMNET et PPP
» [AIDE] passage version 2.1 update 1 vers froyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Rain RPG :: Pause (hors RPG) :: Le côté des Artistes :: Fanfictions :: Fanfictions Wolf's Rain-
Sauter vers: