Wolf's Rain,forum RPG. Suivez la trace de Kiba, Toboe, Hige et Tsume afin d'échapper aux guerres, de survivre et peut être même retrouver ... Le Rakuen.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Rencontre [RP privé avec Linxya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Dim 28 Juin - 20:19

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Nous marchons comme à notre habitude, enfin, je marche, transportant ma sœur sur mon dos. Sans aucun bruit nous avançons dans la forêt autour du laboratoire abandonné. Nous chassons le sanglier comme toujours, pour le moment nous avons tuer deux lapins et un chevreuil mais Anka veut absolument un sanglier, elle l'a promis à notre père donc il en faut un.

Ca va bientôt faire une heure que nous traquons, Anka cherche des poils et des traces de pas, quant à moi je renifle les odeurs mais je ne sens pas de sanglier, beaucoup de bêtes passent par là, mais l'odeur de boue mélangée à celle de la sueur et à l'odeur du cochon n'est pas là. Je ne renifle rien mais je sens que Anka commence à s'énerver, elle bouge sur mon dos et enroule mes poils autour de ses doigts en tirant dessus. Soudain une faible odeur me monte au nez et je fonce sans réfléchir. Ça j'en suis sur, je sais exactement ce que c'est ! Anka s'accroche fortement à ma fourrure en râlant que je ne l'ai pas prévenu mais elle se tait quand, à nouveau, sans prévenir, je me stop et me couche brusquement, si bien qu'elle s'abat sur mon dos de tout son poids. Je couine et voit enfin un sanglier et trois marcassins roder autour d'une benne à ordure, ils mangent tout ce qu'ils trouvent et me dégoûtent énormément, ils avalent tout ce qui leur passent sous le nez, ce ne sont que de pauvres bêtes rendus débiles par les hommes. Je sens Anka descendre de mon dos, elle s'avance devant moi, se place derrière un coin et attrape son arc et une flèche. Elle observe et attend, elle tend une flèche, vise et touche le sanglier dans une ses pattes, la pauvre bête s'affole, et hurle, d'un cri strident qui fait s'envoler les oiseaux. Anka me regarde et cri "vas-y !" je n'en n'attends pas moins et je cours à la poursuite du sanglier qui s’enfuit laissant ses petits seul face à Anka. Elle ne va pas les tuer, elle va les attraper et leur mettre à tous une corde au cou pour les ramener chez nos parents, ils grandiront et nous les mangeront une fois qu'ils seront bien gros et gras.

Je cours un certain temps mais surtout pour le plaisir de chasser. J'adore ça, courir et épuiser ma proie jusqu'à son abattement total et alors elle s'offre à la mort, elle s'offre à moi. Le sanglier tombe de fatigue, et aussi car sa plaie suinte, le sang dégouline et a laissé une longue trace rougeâtre le long de sa course. La flèche a transpercé la patte de la bête et est toujours fichée en plein milieu, laissant le sang couler sur le reste de la patte. Le sanglier me regarde de ses yeux bruns, noir dégoulinant de boue et de ce qui ressemble à des larmes. C'est à ce moment que je l'achève, je ne supporte pas de voir toute la souffrance dans les yeux d'un être, même si je sais que j'aimerais sa viande, je ne suis pas une bête sanguinaire et même si j'aime cette sensation d'ôter la vie, je la déteste à la fois.

Avec le corps pensant et inanimé du sanglier, je retourne difficilement au près de Anka qui tient les petits en laisse. Elle rit quand j'arrive en traînant le sanglier et me voyant galérer. Je laisse échapper un grognement méchant et puissant, venant tout droit du plus profond de ma gorge, et la bouche de la jeune femme se referme automatiquement. Dans ma famille nous sommes un peu comme une meute, elle sait quand s'arrêter et je sais où sont les limite avec elle par exemple. Anka vient m'aider et laisse les trois marcassins accrocher à un arbre.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 29 Juin - 15:35

Je dormais paisiblement dans mon antre tout en ayant une part de moi à l’affût du moindre danger, j'avais prit cette habitude dés mon plus jeune âge alors que j'était encore sous le joug de mes tortionnaires. Au début je me faisait surprendre en plein sommeil, réveillée par toute sorte d'actes de cruauté, morsure de leur chiens, coup de bâton, de pieds, seau d'eau gelé et j'en passe, par peur j'ai commencé à ne plus vraiment dormir ou très peu mais la fatigue finissait toujours par avoir raison de moi, puis peu à peu j'ai fini par réussir à dormir à moitié gardant mes sens en alerte. Je doit avouer que même maintenant je reverrais de pouvoir fermer les yeux et dormir sur mes deux oreilles sans peur de me faire surprendre, hélas je sais pertinemment que l'endroit ou je vie est dangereux et que si je veut survivre je ne doit pas relâcher ma vigilance.

J'entend un bruit au loin et automatiquement je redresse la tête à l'écoute, je sais que je suis plus ou moins à l'abri dans ma tanière de détritus, enfoui sous les déchets métalliques elle est composé de plusieurs galerie que j'ai creusé au fils du temps pour pouvoir m’échapper facilement et l'avantage c'est que même si humains et chiens peuvent y pénétrer il ne peuvent pas me suivre facilement, même pas à l'odeur, la mienne est présente partout mais grâce aux émanations des déchets elle est difficile à localiser avec précision. J'écoute ce qu'il se passe dehors, on farfouille dans les déchets surement à la recherche de nourriture, je peut affirmer que la chose n'est pas seule, ils sont trois ou quatre, d’après leur pas ils sont tranquilles, je repose donc ma tête sur mes pattes croisés en gardant les yeux ouverts sait on jamais.

En attendant que les intrus ait fini leur emplettes je m'interroge sur ce que je vais faire aujourd'hui, inspecter mes galeries comme chaque jour et attendre le soir pour sortir me dégourdir les pattes et trouver à manger, cela devient de plus en plus difficile depuis que les humains ont déserté cet endroit et malheureusement je ne sais pas chasser, enfin si grâce à mon ADN, je sais qu'il faut attraper une proie et la tuer mais ça s’arrête là, je n'est jamais apprit à chasser du coup je mange très peu de viande et ça se voit, sans être squelettique je suis trop maigre pour mon gabarit et plus petite que ce que j'aurait du être, arracher trop tôt au pattes de ma mère. Ma mère je ne sais pas qui sait, je ne me rappelle pas d'elle, pas même son odeur, quand j'y pense ça me rend triste et j'aimerait savoir, m'a t'elle abandonné? c'est elle fait tuer? Ou m'a t'on tout simplement capturer? Je l'ignore même si quelques part au fond de moi je suis persuadé qu'elle n'a tout simplement pas voulu de moi.

Je suis une erreur génétique comme dirait les humains, je ne suis pas un chien, pas un loup et pas non plus un humain. J'ai une tare génétique qui fait que je ne maîtrise pas mon corps, parfois j'ai cette apparence de gros chien, et parfois celle d'un humain, la seule chose dont je suis sur c'est que je suis différente, une erreur de la nature rejeté de tous, pourtant j'ai essayé de m'intégrer alors que j'était encore prisonnière, avec les chiens qui refusait de dialoguer avec moi, avec les humains qui ne répète sans cesse la même phrase: "Comment arrive tu à changer de forme démon?" La réponse je ne l'est jamais eu, ils pensent que c'est à cause de l'alchimie, que mes gènes aurait était modifier, je n'en sais rien et je m'en fou, je suis déjà obligé de vivre recluse car je ne m'intégrerait jamais, et à quoi bon? Les humains sont mauvais, cruel et les chiens ne valent pas mieux, les corbeau passe leur temps à rire du malheur des autres. Alors oui je suis seule et vais le rester jusqu’à la fin, je finirait surement ma vie dans cette tanière si j'ai de la chance.

Parfois j'aimerait partir découvrir le monde mais l'extérieur est bien trop dangereux, non loin de ma cachette il y à une ville, en fouillant dans les poubelles je trouve parfois de quoi calmer mon estomac mais la ville est pleine d'humains et peut importe ma forme ils me chassent en me tirant dessus alors j'évite d'y aller, comme je n'irait jamais voir le monde. Je pousse un long soupir ma vie est triste, monotone, à l’extérieur les bruits ont cessé je tend un peu plus l'oreille pour savoir si ils sont partit ou si un danger me guette. J'entend un couinement au dessus de moi, je me raidit en fixant le haut de ma tanière, le silence épaississait tandis que je m’efforce de calmer mon cœur, ça me fait toujours cette effet là quand du monde rode trop prés, lentement je me relevé prête à m'enfuir si ça pénètre dans une des galerie, j'ai à ma disposition quatre sortie, bientôt une cinquième. J'entend un léger sifflement, un cri, un cochon c'était donc lui qui fouillait les déchets, puis un bruit de courses qui s'éloigne, l’esprit apaisait je m'assoit, au dessus de moi de petit cri raisonne, je reconnait là des marcassins. Leur mère est traqué par une bête, j'en suis sur, les humains sont incapable de rester discret surtout avec leur fusil qui m'explose les tympans à chaque fois. Je réfléchi quelques seconde tandis que les petit appelle leur mère, c'est peut être un piège mais je décide d'aller voir, avec un peu de chance je pourrait en attraper un et manger un peu de viande.

A force de me cacher je suis devenu experte dans l'art de la discrétion et mes pattes ne font quasiment aucun bruit sur le sol instable, je trottine jusqu’à l'entré la plus proche du bruit et ralenti l'allure quand j'aperçoit la lumière, avant d'arriver à l'extérieur je patiente en m'asseyant pour que mes yeux s'habitue au changement de luminosité. Je jette un œil dehors, les petits marcassins sont attaché et à leur côté une humaine, je retiens un soupir en pensant que ce soir encore je devrait me contenter de ce que je trouverait. L'humaine se met à rire et je me demande bien pourquoi mais un grognement retenti, instinctivement je m'aplati au sol tout en tournant la tête vers l'origine du bruit et la je le vois...

Un énorme chien comme ceux qu'utilise les hommes pour tirer leur traîneaux, les mieux adapté au climat froid d'ici et à la neige perpétuelle, bien qu'ici dans la décharge la chaleur dégager par les déchets maintient le sol sans neige. Le gros chien à dans sa gueule la mère des petits il a l'air de peiner à la ramener, l'eau me monte à la bouche en voyant ce bout de viande fraîche mais je ne bouge pas, l'humaine attache les petit à un arbre et s'éloigne, je la regarde faire du coin de l’œil tandis qu'une idée me vient, ventre à terre je m'enfonce à nouveau dans les galeries pour ressortir ailleurs, derrière une benne, ce coup ci je quitte mon refuge et m'approche à pas de loup du bord de la benne, les deux autres ne peuvent me voir et les petit marcassin sont seul, je souffle un bon coup, je vais devoir me mettre à découvert si je veut pouvoir en voler un, d'expérience je sais que le plus dangereux pour moi c'est le chien, je le surveille du coin de l’œil tout en m'approchant de mon futur repas. Je suis passé par le haut de la benne pour jouer de l'effet de surprise, mon plan et simple, je bondit sur un des petits l'attrape et repart avec me cacher, tout ça dans le même élan, normalement je serrait à l'abri dans mes galeries avant qu'il ne me rattrape.

Trop focaliser sur le danger représenter par le loup et par ma peur je me prend les pattes dans un câble qui dépasse, trébuche et tombe de la benne, atterrissant lourdement sur le sol non loin des marcassins, entre ces dernier qui se mettent à hurler et le bruit que j'ai fait en me prenant les pattes et dégringolent je sais que je suis repérer et qu'il m'est impossible de voler la nourriture, je ne peut que fuir. Je me lève précipitamment et m'élance, quelques chose me saisit la patte arrière et je retombe, mon nez heurte le sol et je couine de douleur, prise de panique je tente de me relever en m'agitant dans tout les sens, ma pattes est coincé alors je bondit pour tenter de me libérer, la seule chose que j'obtiens c'est la douleur, je mort le câble fort tirant dessus de toute mes forces mais il résiste, je grogne en me débattant de plus belle cédant à une panique sans nom, je suis perdu, ils vont en profiter pour me tuer et je m'en veut, je n'aurait pas du me laisser tenter par la viande, j'aurait mieux fait de rester planquer, pourtant je continu de me débattre hélas le bout de chaîne qui pend à mon antérieur se coince dans un bout de ferraille dépassant du sol finissant de me bloquer, je suis dans l'incapacité de bouger sans risquer de me casser quelques choses, de peur je grogne encore plus fort tentative ridicule pour dissuader ces inconnu de m'attaquer tout en continuant à me débattre, je me fait mal et couine recommence à grogner tout en me débattant incapable de me raisonner j'essaie de sauver ma vie quitte à me casser une patte...

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 29 Juin - 19:42

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Je jette un coup d'oeil aux petits marcassins accrochés et Anka m'aide à poser le sanglier sur une toile dont les lanière s'accroche autour de mon coup, de ce fait je peux porter Anka et tirer la viande. Celle-ci est plutôt lourde ce qui me paraît logique puisqu'elle vient d'avoir ses petits. Les marcassins couinent de plus en plus, en sentant l'odeur acerbe du sang de leur mère.

Soudain, je me stoppe. Une nouvelle odeur me parvient, elle est très faible et provient de la décharge. Anka se redresse et jette un coup d'oeil aux alentours mais nous ne voyons rien, je reprends alors mon travail, en me disant que ça doit être une vieille odeur. Anka s'apprête à atteler le sanglier quand un gros boom retentit, suivit de près par des couinements encore plus puissant de la part des marcassins. Je relève la tête et remarque une louve sombre se débattant. Elle ne parvient pas à se défaire d'un cordage qui entour l'une de ses pattes et je ris. Anka tire une flèche à quelques centimètre des marcassins pour les calmer ce qui à plus pour effet des les affoler. Je la regarde en grognant gentiment puis je m'approche de la louve en marchant calmement. Je me place devant elle et m'assois. Je baisse la tête et renifle son odeur, bizarrement j'aime bien, enfin j'aime tout court son odeur, dans ses yeux je vois la même douleur que dans ceux du sanglier et sans réellement le vouloir je me transforme en homme.

Je suis assis, une main sur la tête de la louve noire. Je réfléchis, je ne sais pas quoi faire alors je me retransforme. Je me remets debout et tangue un peu sous le coup de ses deux transformation d'affiler. Je m'approche du cordage qui la retient et le mord en grognant dessus. Anka qui nous observe depuis tout à l'heure s'approche, elle sort son canif qui, en se dépliant, émet un bruit de lame plus puissant qu'elle ne l'aurait voulut. Elle pouffe en me voyant sursauter, je grogne, encore et pour changer. Elle me place une tape derrière la tête en arrêtant de rire et s'abaisse. Elle attrape la patte de la louve et la tire vers elle pour pouvoir passer son canif sous le cordage. Je l'aide à tirer la louve en poussant cette dernière. Anka coupe la corde après quelques minutes de galère, et relâche doucement la patte.

Pendant que la louve se libère je trottine jusqu'au marcassins. Je me retransforme et suis obligée de m'appuer à un arbre pour ne pas tomber, je tue un des petits et le jette à la louve noire trop maigre à mon goût. Anka ne proteste pas et alors elle me montre le sanglier. Je secoue la tête et me retransforme en loup. Mais mon corps n'étant pas habituer à autant de transformation je tombe dans les pommes. J'entends tout de même ce qu'il se passe autour de moi. Anka pousse un cri de terreur et accours à moi, elle s'agenouille et caresse ma tête en sanglotant. Il faut dire que cette jeune humaine est très sensible malgré ce qu'elle laisse transparaître. J'entends qu'elle tire une flèche mais je ne sais pas sur qui puis je l'entends crié de rage.

_ C'est ta faute sale louve à la con, il a voulut être gentil et toi tu l'oblige à se transformer !

Puis une deuxième flèche pars.  

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mar 30 Juin - 10:42

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------


Tandis que je continue de me débattre j'entend une flèche sifflé, ça y est il vont me tuer, je me débat encore plus fort, je ne peut pas abandonner maintenant, même si je sais que je n'y survivrait pas je continue de lutter dans l'espoir de me libérer. J’aperçois du coin de l’œil le chien qui se rapproche je grogne encore plus fort mes oreille plaqué sur mon crane, il s'assoit, surement pour savourer ma détresse et je me maudit d'avoir était si imprudente, il me renifle se délectant surement de la peur que je dégage et je me débat encore plus me tortillant dans tout les sens sans résultats mais ce que je vois ensuite me paralyse. Devant moi à la place du chien ce tiens un humain. Totalement immobile je le fixe incapable d'aligner deux pensé cohérente.

Mon cerveau redémarre difficilement quand il pose sa main sur ma tête, j'en profite pour renifler son odeur sans oser bouger, il est comme moi, une erreur génétique, il as deux apparence, à ce moment j'ai envie de le questionner, de lui demander ce qu'il est, pourtant je ne dis rien trop intimidé pour parler, au bout de quelques seconde il redevient ce chien multicolore, je ne comprend pas, ni ce qu'il est ni ce qu'il compte faire de moi,  il a l'air d'avoir du mal à passer d'une forme à l'autre, je le comprend c'est perturbant, pourtant en l'observant je vois que ce n'est pas ça qui le dérange, il a juste l'air un peu fatigué, alors je ne comprend pas, moi quand ça m'arrive je ne ressens pas de fatigue peut être par ce que mon corps ne s'amuse pas à passer d'un état à l'autre aussi vite?

Quand il s'approche un peu plus la panique me reprend pourtant je ne parvient toujours pas à bouger, il tente de me libérer de mes liens et j'ai envie de lui demander pourquoi mais je me tait je me contentant de le laisser faire. Un bruit de lame nous fait sursauter me rappelant qu'il n'est pas seul, l'humaine s'approche à son tour et je grogne par ce que j'ai peur, me repliant sur moi même autant que possible, elle saisit ma patte prise et j'ouvre la gueule prête à la mordre, elle tire sur ma patte tandis que son chien me pousse, curieuse je me laisse faire gardant néanmoins la gueule ouverte mais elle se contente de me libérer de ce câble qui me retient. Tout deux s'éloigne un peu et j’en profite pour me redresser et mettre un peu plus de distance entre eux et moi.

Le chien redevient un humain,, je vois bien que ça l'épuise vu qu'il prend le temps de souffler appuyer contre un arbre avant de tué un marcassin pour l'envoyer dans ma direction me faisant sursauter. pourquoi a-t-il fait ça? Je penche ma tête sur le côté une oreille droite et l'autre couché, je meurt de faim et ce cadeaux bien qu'étrange me met l'eau à la gueule, pourtant j'hésite à le prendre, c'est surement un piège, je réfléchis et fini par décider de l'amener dans une de mes galeries quand ils seront partie, ou quand je serrait sur qu'il ne me voient pas. Une nouvelle fois l'humain redevient loup, je ne bouge pas, n'osant pas lui demandait si ça va, mais ce coup ci je le voit tombé dans l'inconscience, l'humaine se précipite vers lui tandis que je m’apprête à fuir avec le marcassin. J'hésite dansant d'une patte sur l'autre mal à l'aise je devrait en profiter pour disparaître mais je ne peut pas, c'est la première fois que je vois quelqu’un qui à le même problème que moi, c'est peut être une chance pour moi d'en apprendre d'avantage sur cette tare génétique.

L'humaine finit par se redresser en pointant son arme sur moi, automatiquement je couche les oreilles et m’aplatit un peu en reculant, pourquoi agit elle comme ça? Quelques minutes avant elle me libère et maintenant elle me vise?  Je n'est pas le temps de m’interroger qu'une flèche par dans ma direction frôlant ma joue, je couine et détalle à toute patte sans demander mon reste, sans même prendre le marcassin. Je savais que les humains étaient fous, il sont tellement changeant, on ne peut pas leur faire confiance, j'avais cru bêtement que peut être ceux la étaient différent,  au loin j'entend l'humaine hurlait

- C'est ta faute sale louve à la con, il a voulut être gentil et toi tu l'oblige à se transformer !

Je continue à courir  tandis qu'une autre flèche siffle prés de moi, je force l'allure pour me mettre à l'abri, je tourne derrière une benne puis une autre traversant la décharge par la surface pour être sur qu'elle ne voient pas une de mes entrées, au bout d'un moment je m’arrête et observe autour de moi, pas un son, pas une odeur, prudente je fait quelques pas pour m'assurer qu'il n'y a personne, puis rentre dans une de mes galeries. Pour une fois je ne rejoint pas le centre mais reste vers le bord dissimulé dans le noir. En attendant d'être sur d'être tranquille je repense à ce que cette humaine m'as crié, elle m'as traité de louve, en suis je une? Au début peut être, les humains qui me gardait dans le laboratoire aussi m'appeler ainsi, mais il disait que les loups avaient disparus des continents, que les seules restant vivaient captif des hommes dans de grande serre ou il étaient nourrir et à l'abri, je n'est pas tout comprit mais cela ressemblait au paradis pour moi qui avait vécu en cage et maltraité.

Je m'était prise à rêver de finir dans une de ces serres, j'aurait était observé par des humains à longueur de temps mais m'en moqué. Mes tortionnaires aussi entre eux disaient que c'était un paradis, la bas il étaient protéger des laborantins, mais d’après eux ce n'étaient qu'un paradis fictif, le vrai paradis ils le trouveraient eux, grâce à moi, par ce qu'un loup si il était choisi par un hannabitos pouvait ouvrir les portes du Rakuen, le vrai paradis. Je n'est jamais vraiment comprit de quoi il parlait, si c'était vrai ou non mais cela semblait tellement beau que je m'y était accroché, je leur avait dit vouloir les aidés à le trouver, ils avaient rit sans me répondre.

Je secouait la tête pour reporter mon attention sur ma préoccupation de base, j'était une louve oui, au moins à une époque par contre je n'avait jamais obligé son chien à m'aider ou à se transformer, je n'était en rien la cause de son état, il avait agit de son propre chef pour m'aider, quand à changer de forme c'était son corps le responsable pas moi, j'avais envie de crier à cette humaine que je souffrait du même mal, que moi aussi j'avais servie de cobaye, que suite à ça mon corps réagissait mal en me forçant à avoir deux formes.

Toujours caché à l'entré de ma tanière j'écoutait ce qu'il se passait, rien pas un son je reculait doucement vers le fond pour me coucher et attendre de pouvoir ressortir, je n'arrivait pas à m’ôter ce marcassin de l'esprit, j'avais faim et il fallait que je mange avec toute l’énergie dépensé pour fuir, alors j'attendait que les heures passent pour me mettre en quête de nourriture, espérant que ces inconnu soit partie en laissant le marcassin intact.

Je fini par ressortir de ma planque quelques heures plus tard en empruntant un autre de mes tunnels, je me dirigeait prudemment vers le lieu ou se trouvait le marcassin, en chemin je zigzaguait entre les tas d'ordures, mes pattes ne faisant aucun bruit, j'arrivait non loin de l'arbre ou il était attaché mais n'eu pas le temps de voir si il y avait encore du monde ou la proie que que je me retrouver plaqué au sol par je ne savais trop quoi, de surprise je couinait et me débattait, je ne sais ni comment ni pourquoi mais je parvint à me libérer facilement, sans me retourner je prit une nouvelle fois la fuite, ce coup ci sentant une présence me suivre, je tenta de la semer mais elle me collait au train malgré mes manœuvre, malgré ma peur, je ne pouvait pas regagner une de mes galeries tant qu'elle me suivait ça aurait était me condamner à mort.

A force de courir je sentait la fatigue me gagner, je ne tiendrait plus très longtemps, je tournais en un virage serrer derrière une grosse benne noire avant de déboucher dans un cul de sac, sans m’arrêter je foncés sur ma droite et me glissait sous une tôle qui dissimulait une de mes galeries, ce coup ci je ne m'attarda pas à l'entrée et fila rejoindre le centre de ma cachette bien décidé à ne plus en sortir, le cœur battant je sentit mon corps changer, je n'avais plus peur depuis longtemps, j'était résigné, je regardait mes pattes devenir des mains avec un soupir. Une fois la transformation achevé je me caler dos contre une parois et fermer les yeux, me concentrant sur ma respiration et mes sens, sous cette forme je gardait une bonne vue nocturne mais mon flair et mon ouïe était fortement diminué. Je paniqué à l'idée que la chose qui me suivait est trouvé l'entrée mais je ne pouvait rien faire sous cette forme omis prié, si il était discret je ne l'entendrait même pas arrivé, j'ouvrit les yeux et scruta la galerie par laquelle j'était arrivé anxieusement , le temps passa sans que rien ne se passe et je sentit la fatigue me gagnait, un peu rassure je autorisée à somnoler en me demandant si ce n'était pas ce qu'il attendait, ça ou des renfort.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mar 30 Juin - 12:59

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Je n'entends plus rien, je sens seulement la main de Anka qui caresse doucement ma tête. Elle ne sanglote plus. Bientôt je ne ressens et n'entends plus rien du tout. J'erre dans un monde de ténèbres, je me vois marcher, puis courir, j'essaye d'échapper à quelque chose, puis je rapetisse, je devient de plus en plus petit, et des roches apparaissent, au fond de moi je sais ce qu'il va se passer, mais la je ne suis qu'un simple spectateur. Je regarde ce petit louveteau portant mes couleurs, courir, il ne regarde jamais derrière lui, comme le lui a appris son père, il fuit sans regarder qui le suit. Il regarde droit devant, évite les arbres er les gros rochers. Mais l'un deux est beaucoup trop gros. C'est une énorme roche qui surplombe la vallée. Le petit loup cours mais s'arrête juste avant de tomber. Des petits cailloux roulent sous ses pattes et tombent dans le vide. Ce qui le suivait arrive, et ça arrive très vite. Un énorme boum retentit au loin puis plus rien seul les corbeaux coassent, les oiseaux se taisent, personne ne fait de bruit, et c'est à ce moment qu'il tombe, ce petit loup brun. Il chute de ce point surélevé, quelque chose en haut le regarde tomber puis s'en va. Le louveteau, c'est moi, et quand je touche le sol je me réveille brusquement de mon coma.

Anka pousse un cri de joie, je cligne des yeux plusieurs fois avant qu'une odeur très légère de sang me parvienne, je me relève d'un coup, me secoue et regarde tout autour de moi. Une flèche est planté là ou été la louve noire mais celle-ci n'est plus là. Je trottine jusqu'au marcassins mort et le pousse du bout du nez. L'odeur de la louve est encore là mais elle est partit, d'ailleurs maintenant que j'y pense, je n'y avais pas fait attention mais son odeur est partout ici. Je reporte cependant mon attention sur Anka qui attends debout devant le sanglier.

_ Qu'est ce que tu as fait Anka ? Demandais-je en grognant
_ J'ai tiré deux flèches mais je l'ai loupé...

Je ne réponds pas, mais soupire pour toutes réponses. Je m'approche du sanglier mais j'enlève mes sangles, Anka me regarde dubitative et comprend après quelques minutes ce que je compte faire. Elle prend mes sangles et les fixe sur le sanglier, puis elle cherche un gros arbre dans lequel, avec mon aide, elle place le sanglier pour qu'aucun ours ne nous vole notre gibier. Elle s'apprête à partir, les marcassins en laisse, mais elle s'arrête, se retourne, dégaine son canif et tue un deuxième petit qu'elle me lance avec un clin d'oeil. Elle s'en va retrouver Orquo et nos chiens de traîneaux pour venir chercher le sanglier. Moi je m'enfonce dans la forêt en suivant l'odeur de la louve. Son odeur est partout mais je suis l'odeur qui a le plus d'intensité, car c'est la plus récente. Je m'arrête à un moment, pour refaire finalement demi-tour, elle va certainement revenir chercher le marcassins que j'ai tuer pour elle. Je dépose celui que m'a donné Anka derrière une autre benne et me cache derrière un arbre. J'attends longtemps avant de la voir. Elle avance doucement, elle regarde partout sauf là où je suis. Ca doit bien faire plusieurs heures que je suis là, mais j'attends encore le moment propice. J'avance tout doucement en faisant crisser les quelques endroit où la neige est présente sous ma pattes. Je me place, près à sauter à n'importe quel moment, elle est juste dans mon angle de saut et la je saute. J'atterris sur son dos, elle s'aplatit et je grogne. Malgré le fait que j'y mette tout mon poids elle me dégage d'un mauvais mouvement qui me fait perdre l'équilibre et il ne lui en faut pas plus pour détaler comme un lapin. Je la suis, de plus loin mais je cours derrière elle. Ca me rappel vaguement cette nuit là, mais je me concentre sur ma proie, c'est comme ce matin et je m'amuse, je cours sans réfléchir vraiment. J'évite de justesse les arbres et j'évite de glisser sur les endroit humide. Soudain elle n'est plus là, pourtant je suis dans un cul de sac, il y a une benne et des plaques de tôle rouillée. Je griffe la benne et les trois murs qui m'entoure avant de me coucher devant l'entrée de soupirer. Finalement je me relève et renifle les alentours, pour découvrir une entrée sous une des tôles.

Je souris, sans vraiment m'en rendre compte, il faut dire que je ne souris pas souvent. Je marche tout doucement pour ne pas faire de bruit et avance tout droit, il y a plusieurs autres galeries autour mais mon instinct me dicte d'aller tout droit. Je me stoppe à un tournant, l'odeur est très forte par ici ce qui veut dire qu'elle n'est plus très loin donc j'attends un peu. Je me transforme en humaine et avance à nouveau jusqu'à devant elle. Elle a les yeux fermés et elle est sous forme humaine, elle est belle, un peu trop maigre mais elle est belle. Je me surprends à attraper une mèches de ses cheveux et à l'enrouler autour de mon index. Je m'arrête et reste en face d'elle en souriant, attendez quoi ? Je souris ? Pourquoi ? Je ne comprends pas trop mais j'arrête de sourire automatiquement, dés que je m'en rends compte.  

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mar 30 Juin - 17:41

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------


Je ne perçois aucun bruits alentour ce qui me rassure un peu, lentement je me laisse plongé dans un de mes sommeil léger, ceux ou je repose mon corps tandis que mon esprit reste à l’affût.  Lentement je sens que mon esprit s'engourdi, ça m'arrive parfois quand je suis sous forme humaine, dans ces moments là je n'aime pas mon corps humains pourtant il a plein d'avantage. Inconsciente du danger un début de rêve m'envahi, à perte de vue derrière mes yeux clos se dessine un grand champs de fleur blanche, des fleurs de lune j'ai eu l’occasion d'en voir durant ma captivité. A mes côté je sens une présence rassurante, le vent souffle une légère brise avant de s’arrêter, je me sens bien, en paix comme ça n'arrive jamais. Je me fait la réflexion que cette paix n'est pas normal alors qu'une odeur me chatouille le nez, cette odeur je l'est déjà sentie et je peut la reconnaître malgré mes sens humain, c'est celle du chien/humain, prise d'un instinct de survie je sursaute en ouvrant les yeux le cœur battant, une paire d'yeux gris me fixe, par réflexe je hurle à plein poumon.

Il m'a retrouvé, je ne suis plus à l'abri dans ma tanière, d'un bond je tente de me lever mais me cogne la tête contre une poutre basse servant de support. Ça fait mal je porte mes mains sur ma tête en m'accroupissant et en massant la zone douloureuse, je gémit avant de me rappeler que je ne suis pas seul, je cherche à reculer mais je suis déjà contre une paroi alors je montre les dent en grognant oubliant que je suis sous forme de bipède.

Coincé comme je le suis avec l’inconnu devant moi je sais que j'ai peut de chance d'en réchapper et que si je veut préserver ma vie je vais devoir attaquer, j'ai peur, je ne me suis jamais vraiment battu, pourtant j'en est prit des dérouillé par les chiens et les hommes mais je n'est jamais put avoir le dessus, je sens la panique monter en moi je sais que ça ne m'apportera rien de bon de la laisser faire surface, j'essaye de me calmer de me maîtriser mais je continu à me dandiner sur place fouillant des yeux la meilleur sortie possible, à tout les coup l'autre humaine doit m'attendre à une des sorties, mais laquelle?

J'hésite sur la conduite à tenir en voyant que l'intrus ne m'attaque pas, je fini même par arrêter de bouger pour l'observer me perdant quelques longue seconde dans ces yeux gris, bizarrement quand je le fixe ainsi ma peur disparaît et j'arrive à me détendre, la sensation de bien être de mon songe me reviens en mémoire, je rougit et tourne légèrement la tête, je ne tiens pas à le provoquer. Du coin de l’œil je continu à l'observer conservant le rouge sur mes joues, un commentaire me vient à l'esprit "wahou". Pour un peu je me serrait giflé, depuis quand avais-je ce genre de pensées? D'accord il est super mignon que ce soit sous cette forme ou l'autre mais qu'est ce que ça change? Certain de mes tortionnaire avait un physique agréable mais une cruauté équivalente, alors ce bel inconnu devait l'être aussi...

Je me mit une nouvelle gifle mentale, ma priorité était de m'enfuir pas d'attendre qu'il se décide à attaquer, lentement je faisait un pas sur le côté destiner à m'éloigner de lui, puis pas à pas en reculant je tenter de le contourner sans succès, de la ou il était il pouvait facilement me bloquer, il n'y avait aucune issus idéale, si j'emprunter un tunnel en marche arrière je risquait de tomber sur l'autre, pareil si je m'enfuyait en courant, et je ne voulait pas jouer ma vie sur le facteur chance, surtout qu'a choisir il valait mieux que j'affronte un seul ennemie. A force de réfléchir je fini par lâcher un léger grognement frustré, il n'y avait qu'une chose seule que je pouvais tenter, la diplomatie mais j’avais peur de parler, je tergiversa encore de longue minute avant de demander d'une petite voix à peine audible:

-Qu...QUe voulez-vous?

Anxieuse j'attendit une réponse prenant sur moi pour arrêter de gigoter, dans mon dos la paroi m’empêcher de m'enfuir mais au besoin je pourrait me faufiler entre ses jambes pour gagner la galerie derrière lui. Nerveuse je tremblait malgré mon envie de cacher ma peur.
 

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mar 30 Juin - 22:29

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Elle a l'air apaisé, mais elle se réveille soudain en sursaut. Je ne sais pas ce qui la réveillé mais ce que je trouve bizarre c'est ma paralysie temporaire devant ses magnifiques yeux verrons, l'un est bleu et l'autre ambre. C'est magnifique et encore plus de part sa rareté, nous plongeons dans les yeux, l'un de l'autre pendant quelques longues minutes. Je la regarde ensuite complètement, elle est sous sa forme humaine, elle est cependant beaucoup plus frêle maintenant que j'y pense. Quand elle ouvre les yeux elle sursaute d'abord avant d'hurler, ce qui as pour conséquence de me faire sourire. Je souris vraiment, ça fait deux fois en très peu de temps et c'est très bizarre. Mais ce qui l'est encore plus c'est que j'aime ce sourire, je me sens bien avec cette proximité et dans ce lieu. Elle n'a pas l'air d'être de mon avis car elle recule. Elle a l'air de chercher une issue et mon sourire disparaît. Mes jambes se dirigent automatiquement vers elle mais je me stoppe. Elle rougit, oui oui elle rougit, et se tourne sur le côté, puis elle saute d'un pied sur l'autre, décidément elle veut sortir alors pourquoi elle a rougit ? Je ne comprends pas trop, mais j'attends de vois ce qu'elle va faire. Elle grogne deux fois avant de parler enfin elle bégaye tout doucement plus qu'autres choses.

_ Qu...Que voulez-vous?

Je reste un moment à me le demander moi-même. Qu'est ce que je lui veux ? Au final je ne trouve pas de réponse valable mais je donne quand même une réponse tout en reprenant ma forme animal. Je me met debout, me dégourdit les pattes en me secouant, pour enfin répondre.

_ Mmm, je ne sais pas, je ne veux rien.

J'ai parler d'une voix roque, et je me bloque pour répondre à nouveau, j'ai ... j'ai peur ? Cette sensation me renvoie à cette nuit la et je me recroqueville sur moi-même en couinant comme un chiot. Ce qui a pour effet de me faire grogner sur moi-même, j'ai horreur de ce qui est en train de ce passer alors je relève ma tête et plonge mon regard gris dans le sien. Je sais que mes iris son en train de changer, il tourne autour du noir maintenant, car je m'énerve. J'essaie de me calmer mais je sens un grondement remonter dans ma gorge, j'ai envie d'hurler et je piétine et je m'énerve encore plus. Je trouve finalement une réponse à sa question mais ma voix prend un ton bizarre, je grogne en répondant et j'ai un peu peur de lui faire peur à elle.

_ Je voulais simplement te dire que je suis désolée pour ce que t'as fait ma soeur.

Je décide de me retransformer en homme et je ne sais pas trop ce que je fais mais ma main effleure sa joue, ca me calme automatiquement et dans un soupire je m'excuse à nouveau avant de faire demi-tour. Je reprend le même chemin que pour entrer et je fais attention à bien remettre la tôle en place. Je marche doucement et j'espère, oui je ressens de l'espoir mais pourquoi ? Et je crois que j'ai un peu peur de la réponse. Je marche jusqu'à l'endroit où je l'ai vu pour la première fois et je sens une odeur, le sanglier est toujours dans l'arbre, son sang à goutté sur le sol et un ours se trouve en bas en train d'essayer de démonter l'arbre. Je me transforme alors en loup et grogne à l'intention de l'ours. La grosse bête brune se remet sur ses quatre pattes et tourne sans grosse tête vers moi rapidement en émettant une sorte de grognement digne d'un ours. Ca doit être une mère car elle ne s'enfuit pas devant mon poil hérissé. Je grogne en montrant les dent et en grattant le sol. L'ours de met debout sur ses pattes arrière face à moi et cri. J'avance d'un pas et l'ours se remet sur ses quatre pattes et m'imite. Je continue de grogner et d'avancer encore tout comme l'ours jusqu'à se qu'on se tourne autour en s'envoyant des grognement sous forme d'avertissement. Au final je saute le premier, et j’atterris sur le dos de l'ours, je mords sans attendre et je m'accroche alors qu'il se secoue pour me faire tomber. Je m'agrippe encore plus en plaçant mes pattes de chaque côté de l'ours mais il m'éjecte et me donne un coup de patte dans le flan. Je roule sur plusieurs mettre avant d'heurter un arbre, l'ours se rapproche et j'ai une idée. Je me relève et renifle, il n'y a pas beaucoup d'odeur d'ours mais celle que j'ai devant moi vient de derrière moi, je me retourne et suis la piste. L'ours me cours après et nous courrons tous les deux en direction de son petits ou de son festin. En effet j'atterris sur l'entrée d'une tanière ou j'entends deux cri différents. Je rentre et ressort avec l'un des petits sachant très bien que le deuxième va me suivre. Je cours vers l'ours et lui montre son petit. L'ours est soudain prise de panique et cours vers sa tanière en attrapant en chemin son autre petit. Content de moi je relâche celui que je tenait qui cours en direction de sa mère aussi vite qu'il peut et moi je retourne au sanglier.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mer 1 Juil - 21:06

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



La réponse de mon interlocuteur me laissa perplexe et je fie la moue, il ne pouvait pas m'avoir suivi sans motif, méfiante je l'observe, il a reprit sa forme animal et je me surprend à le plaindre de changer aussi souvent, ca ne devait pas lui faciliter la vie. Sans prévenir il se met en boule et couine, j'hésite a m'approcher, il n'a pas l'air bien, mais quand ses yeux à présent noir se fixe sur moi je surssaute, à cette instant il me fait encore plus peur que quand il me suivait, je sens sa colére tandis qu'il grogne, je couine a defaut de reculer, la paroi me bloque et de toute maniére je suis paralysé par la peur qu'il m'inspire, si il se decide à m'attaquer je ne pourrait pas l'esquiver, alors je doit agir la premiére mais mon corp ne me repond plus. Soudain il parle à nouveau et la surprise prend le pas sur ma peur.
_ Je voulais simplement te dire que je suis désolée pour ce que t'as fait ma soeur.
Je ne comprend pas, il s'excuse du comportement de l'humaine? Je penche ma tête de coté en signe d'intérogation par ce que je ne voit pas quoi répondre, de toute facons je n'en aurait pas eu le temps, à nouveau son corp reprend forme humaine et sa main vient effleurer ma joue. J'arrete de respirer et vire au rouge pivoine tandis que mon coeur s'embale, je ne rescend plus de peur, au contraire je me sens bien, en sécurité, c'est étrange, je sais que je devrait me méfiait, que je ne devrait pas laisser ce sentiment de bien être m'envahir mais c'est plus fort que moi. L'instant passe et un léger malêtre me prend tandis qu'il s'excuse avant de repartir. Pendant quelques seconde je le regarde s'éloigner sans réagir me demandant ce qui vient de m'arriver, ma peur revient, moins forte et différente, j'ai peur qu'il parte c'est absurde, je me met à avancer le suivant en marchant tout en me demandant pourquoi j'agit ainsi, petit à petit je fini par me perssuader que c'est par ce que je voudrait savoir pourquoi son corp change aussi souvent de forme, par ce que j'aimerai savoir son vécu. Qu'est ce que ca peut me faire au fond? Peut être que j'ai simplement envie de le savoir mais ca serrait contraire à mon mode de survie, alors je me dit que c'est justement pour trouver un remede à mon mal que je veut lui parler.
Devant l'entré de la galerie je m'arrete quelques seconde hésitant à le suivre, l'idée qu'il m'est tendu un piége me traversse mais je la repousse avec un geste de la main agacé, je parvient facilement à suivre son odeur, la trace est fraiche, de plus mon odeur est partout ici alors une odeur différente est facile à suivre pour moi. Trés vite je comprend qu'il retourne vers le lieu de notre rencontre, je dévie alors ma trajectoire en trotinant, escaladant une benne je prend de la hauteur pour le voir et le suivre de haut, j'ai envie de lui parler mais par prudence je préfére garder quelques distance.
Je sens l'odeur d'un ours alors qu'on approche de l'arbre ou est pendu le sanglier, forcément quand on laisse son gibier c'est ce qui se passe, amusé je m'assoit au bord de la benne pour observé sa réaction, sure qu'il sera frustré au final. Je constate avec étonement qu'il provoque l'ours et je me demande si il n'est pas fou, lezs chiens attaque les ours bien sur mais en meute sinon il n'ont aucune chance. Je surssaute quand je le voit attaqué, certes il a son apparence lupîne mais ce n'est pas ca qui le sauvera, je soupire quand je le voit heurter un arbre avant de s'enfuir, l'ours à ses trousses. Une larme roule sur ma joue, je suis triste sans comprendre pourquoi d'autre se mettent à couler mais je ne pleure pas, je suis juste malheureuse.
Je descend de la benne pour aller m'assoir devant l'arbre ou est pendu le sanglier penssant ironiquement qu'au moins je mangerait ce soir pourtant je ne le decroche pas me contentant de le regarder tandis que mes larmes continuennt de mouiller mon visage, je renifle, je ne sais pas ce qui m'arrive alors je hurle comme un loup, avec mes cordes vocales humaine le son est un peu bizare mais qu'importe ca me fait prendre conscience que je ne voulais pas le perdre, je me gifle pour me ressaisir mais rien à faire je me met à pleurer réelement, peut être par ce qu'inconsiament j'avais éspérer trouvé un ami? Par ce que c'est la seule personne qui ne m'a pas attaqué? Ou alors par ce que j'avais l'espace d'un court instant apprécier sa présence rassurante?
Je n'entend pas les bruit de pas qui se rapproche et toute à mon chagrin je m'intéroge à voix haute d'une voix coupé par les sanglots.
-Pourquoi... Je voulais te demander... Pourquoi ...m'avoir épargner? Pourquoi... alors que je te connais pas... je souffre.... Pourquoi ta main.. m'as fait du bien? maintenant... je me sens... si mal...
Je serrait mes bras autour de mes jambes alors que ma derniére phrase mourrait dans ma gorge, j'essayer de me convaincre qu'il fallait que je me léve que je decroche la proie et retroune dans mon antre avant que l'ours ne revienne mais je n'y arrivé pas, je ne comprenais pas pourquoi, je venais de le rencontrer mais je n'arrivait plus à m'en méfier autant, pourtant je ne l'avais vu que quelques minutes et nous n'avions pas vraiment parlé, des tas de questions défilé en moi mais je ne trouvé de réponse à aucune, je ne savais même pas pourquoi j'attendais, ca aller me mettre en danger mais je m'en fichait je ne le reverrait plus et ça me rendait malheureuse, j'aurait voulu me giflait mais ne put m'y résoudre, je poussa un long soupir tandis que mes larmes se tarissait, je devait avoir les yeux rouge car il me piquaient et je sentait encore sur mes joues la fraîcheur de l'eau salé nul doute que si on me voyait à cet instant il ne serrait pas difficile de voir que j'avais pleurer.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mer 1 Juil - 22:36

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Je retourne au sanglier et ce que je vois me stop, m'aurait-elle suivit ? Je souris et me ravise, oui je m'empêche de sourire. J'ai horreur de montrer mes sentiments, et ce n'est pas avec une inconnue que je vais ma laisser aller, bon une belle, très belle inconnue je dois l'avouer. Mais si j'entends bien je crois qu'elle pleure. Je me rapproche tout en me transformant en humain mais je reste assez loin d'elle pour l'observer. Je crois qu'elle ne m'a pas vu, elle pleure et bizarrement ca me rend triste, un peu mélancolique comme quand Anka pleure. Et puis quand elle se met à bafouiller je sens quelque chose se serrer au fond de moi.

_ Pourquoi... Je voulais te demander... Pourquoi ...m'avoir épargner? Pourquoi... alors que je te connais pas... je souffre.... Pourquoi ta main.. m'as fait du bien? maintenant... je me sens... si mal...

J’écarquille les yeux, je ne comprends pas, enfin je crois comprendre mais pourquoi moi ? Je décide de m'approcher pour lui répondre mais je fais demi-tour en me disant que c'est une très mauvaise idée. Je m'adosse à un arbre pour réfléchir à ses questions un peu plus. Pourquoi je l'ai épargner ? Ben pourquoi je lui aurais fait du mal ? Pourquoi elle ... pourquoi elle souffre ? Ben je me pose la même question de même pour ma main et puis d'abord pourquoi j'ai fait ça ? Pourquoi j'ai eut le besoin irrépressible le la toucher et pourquoi maintenant je marche vers elle ? Je ne sais vraiment pas ce qu'il se passe, elle est recroquevillée sur elle et elle sanglote, moi je la prends dans mes bras et je la serre aussi fort que je peux en pensant que ça va l'aider à arrêter de pleure. Par la même occasion j'en profite pour répondre à ses questions.

_ Je t'ai épargner parce que je ne vois aucune raison valable de te faire du mal. Par contre je ne sais pas pourquoi tu pleure et je ne sais pas pourquoi ca ta fait plaisir de sentir ma main.

Je ne dis plus rien mais je desserre mon emprise et je la regarde droit dans les yeux, je souris encore en l'espace de peu de temps mais cette fois-ci je ne m'empêche pas de sourire. J’essuie ses joues baignées de larmes et je lui prends la main et la force à se lever. Je la tire par la main et l'oblige à me suivre, et je la traîne comme ça jusqu'à Freezcity. Anka m'attend avec mon harnais dans la main, enfin au premier abord on pourrait penser qu'elle m'attend, mais elle pleure et quand elle me voit arriver elle s'approche furieuse et me balance le harnais à la figure dans un cri de rage. Je ne comprends pas et lâche la main de la louve ce qui fait qu'automatiquement je jette un coup d'oeil derrière pour voir si elle est toujours là. Puis je reporte mon regard sur ma sœur avant de lui parler.

_ Qu'est ce qu'il se passe Anka ?
_ Tu m'as laissé toute seule.
_ Et tu pleures juste à cause de ça où il y a quelque chose d'autre ?
_ C'est Antonin ...
_ Qu'est-ce qu'il a fait ? Dis-je en grognant

Mais Anka pleure et je grogne encore plus. Je jette encore un coup d'oeil à la louve avant de reparler en grognant.

_ Occupe toi d'elle ramène là à la maison elle est comme moi.
_ Ok.

Elle ne dit rien de plus et moi je m'enfonce dans les ruelle de Freezcity en direction de la cabane de l'ex de ma sœur, un espèce de conn*rd qui la harcèle sans cesse. Cette fois je vais lui régler son compte.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Jeu 2 Juil - 8:53

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



Alors que je tente de me calmer inconsciente de ce qui m'entoure je sens des bras puissants m'enlacer, je relève vivement la tête et me retrouve nez à nez avec celui que je croyais mort, sans réfléchir je lui rend son étreinte et me remet à sangloter. Je ne comprend pas ce qui m'arrive, pourquoi est ce que je me sens si bien? Pourquoi suis-je heureuse qu'il soit là? Vivant, et pourquoi n'ais-je pas envie qu'il me lâche? Je ne me reconnait plus, ou est passé ma prudence légendaire? Pourquoi est ce que je ne tente pas de m'enfuir? Pourquoi au contraire je lui souris? Pourquoi je blotti ma tête contre son torse? Décidément je n'y comprend rien, serrais-je sous l'empreinte d'un espèce de charme?

_ Je t'ai épargner parce que je ne vois aucune raison valable de te faire du mal. Par contre je ne sais pas pourquoi tu pleure et je ne sais pas pourquoi ça ta fait plaisir de sentir ma main.

Ces mots me rassure, je le crois sur parole même si je sais que je risque d'en souffrir plus tard, même si une petite voix me rappelle qu'il peut très bien vouloir me manipuler, les humains et les chiens sont mauvais je le sais mieux que quiconque, alors pourquoi mon jugement ne s'applique pas à lui? Penaude je répond d'une toute petite voix, comme une enfant qui as peur d'avouer une bêtise.

-Je pleure par ce que je t'est cru mort...

Finalement il me lâche m'obligeant à faire de même, je n'est qu'une envie retourner dans se bras mais je n'ose pas, mon visage est rouge nos prunelle se croisent quelques seconde avant que je ne baisse les yeux, je n'est jamais réussi a regarder les autres droit dans les yeux, chez les bêtes ça peut être prit comme un signe de défi mais comme il sourit je sais que ce n'est pas le cas, je souris timidement en lui jetant un coup d’œil, mes rougeurs augmentent encore et mon cœur accélèrent quand il vient essuyer mes larmes, une douce chaleur se répand en moi, il se lève m’entraînant avec lui et commence à marcher me tenant par la main, au début je ne dit rien me laissant entraîner sans me poser de question mais quand je voit qu'on se dirige vers la ville ma panique refait surface brisant cet instant magique. Je me stop et tente de reculer mais il me tiens toujours m'obligeant à marcher, je prend peur tout en m'insultant mentalement.

J'ai était absurde de croire que... De le croire, j'allais encore me retrouver en cage ou enchainé si j'avais de la chance, cette dernière à du m'abandonner car nous marchons vers l'autre humaine celle qui m'a tiré dessus, je me raidit encore plus, quand elle nous voit  elle vient vers nous d'une démarche qui ne me dit rien qui vaille, je tente encore de reculer mais quand elle lève ses bouts de cuir en hurlant je me baisse au sol formant une boule les mains au dessus de ma tête, je ne me rend même pas compte que je suis libre j'entend juste leur conversation. J'apprend que l'humaine se nome Anka et je comprend qu'il à du arriver quelques chose de grave, mon geôlier grogne, il semble s'énerver. Je relève la tête et voyant que personne ne s'occupe de moi je me redresse esquivant un pas vers l’arrière mais me fige à nouveau en entendant que Anka doit me ramener "a la maison" j'ignore ce qu'est une maison, enfin je sais que c'est un bâtiment regroupant plusieurs membre d'une même famille mais j'ignore tout des tenant et aboutissent d'une maison,  inquiète je voit le mâle s'éloigné et je couine doucement pas rassurer mais comme il m'ignore je fait fasse à l'humaine en grognant, hors de question que je la suive elle m'a attaqué et pourrait très bien recommençait. Je fait un pas en arrière tandis qu'elle s'approche alors je grogne encore plus fort m'arrachant presque les corde vocale, je maudit ce corps humain trop fragile par moment. Anka s’arrête et me dit:

-Ca va je vais pas te bouffer !

J'ai envie de lui répondre que ce qu'elle dit est ridicule, que je ne lui fait pas confiance et que si elle continu insisté je vais la mordre même sous cette forme mais je me contente juste de grogner encore plus fort. Visiblement lassé elle se saisit vivement de mon poignet et commence à m’entraîner à sa suite, je n'hésite pas et plante mes dent le plus fort que je peut dans son poignet, elle s’arrête pour me faire face sans me lâcher et rajouter d'un ton plein de mépris"

-Tu crois quoi? J'ai l'habitude des morsure de loup, et tu serre comme une tapette.

Sur ce elle se remet en route marmonnant, je saisi quelques mot comme 'sa faute, louve à la con" "va ch...er" Je me débat de plus en plus sans succès, je n'aurait jamais cru qu'un humaine puisse avoir autant de force. Complètement terrorisé à présent je continu de me débattre mes croc toujours planté dans son poignet, secouant la tête pour essayer de la faire lâcher mais elle n'a plus l'air de me remarquer. Nous franchissons une porte d'entrée et sans trop savoir comment je me retrouve enfermé entre quatre mur, elle me lâche et par réflexe je cherche un endroit ou me cacher, le canapé, je fonce derrière et une fois à l'abri je surveille Anka tout en grognant de temps à autre, elle me jette un bout de viande que je refuse, elle hausse les épaules et se poste prêt de la fenêtre, surement pour voir son frère revenir.

Je cherche un moyen de m'évader mais n'en trouve aucun j'ai envie de me gifler pour avoir voulu croire en ce garçons dont j'ignore le nom, en colére je m'insulte mentalement, tout en ayant envie de me retrouver dans ses bras, je me gifle et Anka me jette un coup d'oeil, je grogne et elle hausse les épaules pas intimidé du tout, je maudit mon corps qui est bloqué sous cette apparence, j'aimerai retrouver ma forme lupine mais je ne décide de rien ca viendra à un moment, entre 5 minutes et plusieurs jours. Le temps s'éfilent lentement mais je reste sur le qui vive continuant de grogner sur l'humaine des qu'elle me regarde, ce qui à l'air de l'amuser beaucoup, soudain on se fige alors que la porte s'ouvre en couinant, par instinct je grogne en me tapissant encore plus derriére le canapé, de ce fait je ne voit pas qui entre et n'arrive pas à le sentir non plus.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Jeu 2 Juil - 11:52

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


J'avance des les rues de Freezcity en me demandant ce que l'ex de ma soeur a encore pu faire. J'entre chez lui sans frapper et le trouve avec une fille

_ Ha ... il déglutit, Happo ? Qu'est-ce que ... Qu'est-ce que tu fais la ?

Je dégage la fille à moitié nue, et lui grognant dessus tout en maudissant mon apparence humaine. Antonin déglutit à nouveau et recule contre un mur. J'enfonce mon poing dans son visage et j'entends un cri de terreur derrière moi, c'est la fille elle était en train de ramasser ses affaire quand j'ai frapper Antonin.

_ Qu'est ce que tu as fait espèce de sal*ud ?
_ Je ... je comprends pas ce que tu racontes.
_ Pourquoi ma sœur pleure ?

Je le tiens pas le col de son polo et mon poing et fermé près à repartir. Je me rend compte que l’œil gauche du mec est fermé et commence a devenir bleu, moi j'ai du sang sur les mains, et le nez d'Antonin est cassé. Je le relâche instinctivement et recule de quelques pas. Le mec tombe au sol et se met à pleurnicher tandis que je sors à reculons, les yeux écarquillé par ce que je viens de faire. Je ne me pensais pas capable d'être aussi horrible, on dirait ... on dirait une bête qui ne réfléchis pas. Je marche jusqu'à chez moi et attend un peu avant d'entrer, j'essaie de me calmer, et j’inspire des grandes goulet d'air que je recrache aussi tôt. J'entre en espérant ne pas réveiller ma mère qui doit dormir à cet heure-ci mais la porte grince et couine. Anka sursaute et me regarde de haut en bas. Elle fronce les sourcils à la vue de mes mains ensanglantées et je les cache dans mon dos même si je sais très bien qu'elle les a vue et ce qu'elle doit penser. Malgré tout elle n'en parle pas.

_ Je vais voir maman. Elle est la bas.

Elle m'indique la position de la louve d'un signe de tête et je m'en approche. Elle grogne en continue et ça me fait sourire, c'est comme une vague qui ondule au son de ses grognements. Je la regarde droit dans les yeux et attends de voir ce qu'elle va faire. Je réfléchis à ce que je veux savoir, son nom, son âge, si elle est seule. Ma soeur me coupe dans ma réfléxion.

_ Je lui ai donné un morceau de sanglier de la veille mais elle n'en veut pas.
_ Elle a seulement peur, dis-je en me relevant.
_ De qui ? De moi ? Mais c'est une louve elle ne devrait pas.
_ Elle a peut être subit quelque chose.
_ Mouais, bon aller occupe toi un peu d'elle. Ah oui et Orquo rentre dans quelques minutes.
_ Il était où ?
_ Ah son nouveau travail.
_ Euh ok.

Ma soeur se dirige vers la chambre de notre mère et entre jusqu'à ce que je ne la vois plus. Je m'accroupis en face de la louve, puis finalement je m'assoies avant de lui parler.

_ C'est quoi ton nom ?

J'attends qu'elle réponde en l'observant, elle est vraiment belle que ce soit sous cette forme ou sous l'autre.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Jeu 2 Juil - 17:41

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



Toujours caché derrière le canapé j'écoute ce qui ce passe non sans cessé de grogner doucement, j'ai peur ici et je sais que je suis vulnérable sous cette forme sans compter que mes sens son moins développé, le voie une ombre se rapproché et intensifie mon grognement, décidément ce corps humain produit des bruit bizarres comparé à celui de canidé. Je fini par voir qui est arrivé, c'est celui qui m'a sortie de mon territoire, il se contente de me regarder et d'attendre, j'en profite pour l'observer car je n'en est pas vraiment eu l'occasion jusqu'à présent. C'est un beau jeune homme qui doit avoir plus ou moins mon age, les cheveux aussi noir que les miens bien que contrairement à lui je possède des reflet bleutés, enfin quand il pleut et que la crasse s’enlève. Tout de noir vêtu je n'est aucun mal à imaginer la musculature qui l'habite même si il reste fin, je rougit en repensant à se bras autour de mon corps, qu'est ce que j'aimerait y retourné, mais la peur me maintient recroquevillé derrière ce qui ressemble le plus à une cachette ici et je n'est aucune envie d'en sortir. Je me contente de lui jeter des coup d’œil incapable de le fixer et je devient de plus en plus rouge tandis que mon cœur se serre dans ma poitrine, bizarrement ce n'est pas désagréable mais je ne comprend pas ce qui ce passe alors je reste ou je suis attendant qu'il fasse ou dise quelques chose. C'est finalement sa sœur qui l'incite à tourner la tête et j'en profite pour mieux l'observer répondant silencieusement aux phrase que j'entend

_ Je lui ai donné un morceau de sanglier de la veille mais elle n'en veut pas. "Qui me garantie que tu l'as pas empoisonné?"

_ Elle a seulement peur, dis-je en me relevant. "..."

_ De qui ? De moi ? Mais c'est une louve elle ne devrait pas."Je vais te tirer dessus par surprise et sans raison et on verra si tu flippe pas"

_ Elle a peut être subit quelque chose. "C'est peut de le dire"

_ Mouais, bon aller occupe toi un peu d'elle. Ah oui et Orquo rentre dans quelques minutes. "C'est qui?"

_ Il était où ?

_ Ah son nouveau travail.

_ Euh ok.

Ce que j'aurait aimé avoir le courage de répondre à voix haute mais j'en était incapable, cependant ça me soulageait toujours un peu de penser à ce que j'aurait pu dire. J'entend des pas s'éloigner tandis que le garçons s'accroupi face à moi avant de carrément s’asseoir, le moins qu'on puisse dire c'est que je ne impressionne pas, en même temps avec ce corps humain je ne terrorise personne.

-C'est quoi ton nom?

Je le regarde à la dérobé ne sachant si c'est une bonne idée de répondre ou pas, après tout peut être qu'il me ramènera dans ma cage si il apprend qui je suis? Je secoue la tête faisant volé mes cheveux avant de me décider à répondre, après tout quel importance?

-Linxya. Tel est le nom qu'ils mon donnée

Lentement je me met à genoux et penche la tête sur le côté, je croise son regard argenté et mon cœur ratte un battement, incapable de détourner le regard je me sens comme aspirés, lentement je pose mes main au sol me rapprochant ainsi un peu de lui. Je me sens bizarre, je n'arrive pas à avoir peur, au contraire j'ai envie de retourné dans ses bras, j'ouvre la bouche puis la referme avant de me remettre à genoux et baisser le regard. Rouge de gène je fini quand même par demander.

-Et toi? Et, qu'est ce que... Comment...

Je soupire agacé, je n'arrive pas à lui poser la question qui me brûle les lèvres, à savoir pourquoi sont corps change de forme, pourtant j'aimerai lui en parler, j'aimerait connaitre son passé. Je rougit encore plus à cette pensé qu'est ce que ça peut me faire? Je lui jette un coup d’œil en posant une main hésitante devant moi, j'aimerai me rapprocher juste un peu, le toucher, me blottir contre lui je me mort la lèvre inférieur faisant perler une goutte de sang, je passe ma langue dessus par réflexe avec un soupir  puis sans vraiment réfléchir je me décide à lui demander.

-Pourquoi je suis là?

Anxieuse je relevé les yeux vers lui, j'ai beau être attiré d'une manière étrange par cet homme je n'en oublie pas qu'il ma forcé à lui suivre et que j'ignore encore ce qu'il veut de moi. Des tas de supposition défile en moi toute plus saugrenue les une que les autres, allant de la simple curiosité à l'envie d'une compagne, de grès ou de force. J'attend sa réponse en baissant une nouvelle fois le regard fixant sa main.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Jeu 2 Juil - 20:31

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


_ C'est quoi ton nom ?

J'attends qu'elle réponde en l'observant, elle est vraiment belle que ce soit sous cette forme ou sous l'autre. Je décèle des léger reflet bleu dans ses cheveux quand elle secoue sa tête. Je fronce tout de même les sourcil face à cette réponse mais contre toute attente supplémentaire elle répond.

_ Linxya. Tel est le nom qu'ils m'ont donné.

Je souris en continuant à l'observé. J'attends que ce soit elle qui bouge, je veux la voir bouger, et j'ai presque envie de tendre ma main vers elle pour la faire revenir dans mes bras, j'ai envie de la serrer contre moi et d'humer ses cheveux pour en connaître l'odeur. Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Pendant que je me pose des questions sur mes soudaines envie elle se met à genoux, ne faisant aucun bruit et mon sourire s'agrandit tandis que mes sourcils se détendent. J'entrouvre mes bras, qui était croisé sur ma poitrine, sans réellement m'en rendre compte alors qu'elle croise mon regard, je ne pensais pas que mon sourire pouvait encore plus s'agrandir alors qu'elle rougit. Pourquoi ?
Linxya pose ses mains au sol et s'approche encore plus, je ne bouge pas d'un poil à part mes bras qui s'écartent de plus en plus, je n'y peux rien, on dirait que mon cerveau commande tout seul. Et qu'il souhaite de lui-même la voir plonger dans mes bras. Elle ouvre la bouche puis la referme automatiquement avant de se remettre a genoux. Mon sourire redescend d'un gros cran et mes sourcils se froncent à nouveaux, mais alors elle parle.

_ Et toi? Et, qu'est ce que... Comment...
_ Je te le dirais si tu finit ta phrase.

Je lui souris et j'ai une furieuse envie de la prendre dans mes bras, elle à l'air si gênée que j'ai envie de l'enlacer et lui dire que tout va bien mais je ne la connais pas assez, même si je l'ai déjà fait une fois. Elle pose une main devant elle et se mord la lèvre, un grondement sourd monte dans ma gorge, alors qu'une légère odeur de sang nous envahit. Elle passe sa langue sur sa lèvre et je ne peux plus enlever mon regard de sa lèvre. Je fixe sa lèvre alors qu'elle reparle. J'entends vaguement un "pourquoi je suis là ?" mais je continue à fixer sa lèvre, je n'ai plus les idée clair et je me gifle mentalement pour essayer de reprendre mes esprits. Je bafouille en lui répondant.

_ Euh ... je ... euh

Je secoue ma tête pour trouver une réponse cohérente et je pousse un grognement lasse à cause de la seule réponse que je trouve. C'est la vrai réponse, je me le suis demandée, pourquoi je l'ai amenée ici ?  Peut être qu'un autre mâle l'attends, rien qu'à cette pensé je grogne sur moi-même et tapotant mon genoux impatiemment. Finalement je balance ma réponse.

_ Je ne voulais pas te laisser seule.

Je me lève et vais m'asseoir sur le canapé, en lui disant qu'elle peut venir. Je marmonne "s'il te plaît", et attends un peu en me remémorant ce qu'il s'est passé aujourd'hui. Orquo rentre en colère, il fait claquer la porte et on entend ma mère pousser in cri de terreur. Orquo se fige en me voyant ici.

_ Qu'est-ce que tu fais là Happo ?! Cri-t-il.
_ C'est chez moi comme chez toi mon frère. Dis-je d'un ton calme.

Notre mère pleure en entendant son fils crier et on entend vaguement la vois de Anka qui essaie de la calmer.

_ Qu'est-ce qu'elle a ta mère ?
_ C'est aussi la ...
_ Ferme là ! C'est pas ma mère !
_ Va t'en, répondis-je en grognant. Si ce n'est pas ta mère tu n'as rien à faire chez elle.

Je sais que mes yeux deviennent noirs de colère mais je vois se dessiner sur le visage de mon frère un sourire narquois dont j'ai horreur. Je lui saute dessus sans réfléchir et il pousse un cri comme une fille. Je me transforme en loup et montre les crocs à mon frère en continuant de grogner comme un fou. Orquo me pousse avec difficulté et me crache dessus, je lui ressaute dessus mais il a le temps de dégainer son couteau et me le planter dans le flan. Anka débarque et pousse un cri de terreur en voyant tout le sang que je perds, alors que je mords profondément le bras de mon frère.

_ Louve ! *un blanc* Oui, toi ! Aide moi à les séparer, Happo est trop fort pour moi.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Ven 3 Juil - 9:31

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



-Je ne voulais pas te laisser seule.

Cette phrase provoque en moi  une douce chaleur et je me m:et a rêver d'une vie meilleur, je relève les yeux pour le voir se lever, il m'invite à le suivre, j'hésite quelques instants mais il n'y à aucun bruit dans la pièce alors je sort la tête puis le reste de mon corps pour venir m’asseoir timidement à côté de ses jambes, la tête posé sur le canapé. Je le regarde sans rien dire un peu frustré qu'il n'est pas voulu me donner son nom, je fait claquer ma mâchoire en émétant un bref grognement histoire d'évacuer un peu. Je cherche comment lui poser mes questions mais ce n'est déjà pas évident à formuler pour moi dans ma tête alors de façons clair pour qu'on me réponde....
Alors que je commençais à me détendre par ce que décidément je n'arrivais pas a avoir peur de lui la porte s'ouvrit violemment me faisant bondir en avant dans un couinement retentissent. Je me retrouve donc roulé en boule dans le canapé serrant le bras de mon interlocuteur dans le vaine espoir de me rassurer un peu. Mon cœur bat à cent à l'heure et il me faut un peu de temps pour me calmer, je lâche le bras et souffle un bon coup avant de faire face au nouveau venu. Je n'est rien suivi de leur échange mais je sens bien que le chien à côté de moi s’énerve aussi je ne suis pas surprise de le voir se lever pour rejoindre l'autre, je sais que ça va chauffer alors prudemment je retourne derrière le canapé laissant ma tête sorti pour voir.

A nouveau j'ai peur devant mes yeux les deux commence à se battre, je ne veut plus rester là j'ai vu assez de violence comme ça, je ferme les yeux en grognant me reculant au fin fond du canapé jusqu’a ce qu'une odeur de sang me fige. Voilà longtemps que je n'est pas mangé un vrai repas et cette délicieuse odeur me fait tourner la tête, j'ai faim, j'ai besoin de manger, je secoue la tête en me rappelant que si je sens l'odeur du sang c'est forcement celui d'un des deux et pas d'une proie. Un des deux? Inquiète j'essaie de voir ce qui se passe mais un pas de course me fait reculer à nouveau, j’espère juste que ce n'est pas le chien, je manque me giflait devant ma réflexion, qu est ce que ça peut me faire? Il ne me veut pas de mal, et puis rien ne me garanti que sans lui je ressorte de cette maison indemne. Je sens une deuxième odeur de sang qui me prend au nez me paralysant quelques seconde, cette fois je sais que l'odeur est trop forte pour que je résiste, j'entend l'humaine parler elle me demande de l'aide, je sort de derrière le canapé prudemment pour observer la scène, je voit le chien les crocs planté dans le bras d'un humain, je claque des dent un coup tandis que mon instinct me dit d'attaquer, je me retient, je ne mange pas les humains, de plus c'est la proie de ce loup, je l'observe ce dernier mais ne trouve aucun qualificatif pour le décrire à part "whaaa" je secoue la tête ce n'est pas le moment de penser à ça, l'humaine à besoin de moi, je lui répondrait bien qu'elle à qu'a se débrouillé mais à ce moment je voit le sang qui s’échappe du loup.

Je me met à couiner et ma faim laisse de nouveau place à ma peur, si je ne fait rien il va mourir non?  je danse d'un pied sur l'autre, me met une grande gifle mentale avant de me précipiter vers lui, je l'entoure de mes bras et commence à tirer pour les séparer mais me retrouve projeter au sol, heureusement mon corps choisi ce moment pour muter la chute ce fait donc moi dur. Je me releve et m'ébroue avant de me metttre à grogner en continue me forcant à ne pas réfléchir à ce que je suis en train de faire, j'ouvre la geule grognant encore plus fort avant de saisir le coup du loup entre mes dents.

Ca remonte à loin mais je sais que quand je faisait une bêtise on m'attrapait par là et qu'on me secoué, je n'est jamais apprécié mais c'était éfficasse. Je tire le loup vers le canapé en fixant d'un regard mauvais l'autre mâle présent, une fois à bonne distance je lâche le cou et le lèche avant de me tourner vers sa blessure, je m'approche et la renifle avant de la léché à son tour, il faut que le sang arrête de couler, alors je lèche à défaut de faire mieux, mais j'ai imprétion d'être inutile, je ne sais même pas pourquoi j'ai réagit avec autant d'hardiesse, ni pourquoi j'essaie de le soigné, je couine en continuant ma tache lâchant une petite phrase "ne m'abandonne pas", et quand enfin la blessure na saigne plus je consens à m’asseoir, j'ai la gueule pleine de sang mais je me tourne vers les deux autres mais ne les voit plus alors je me couche prés du loup ma truffe à quelques centimètre de la sienne et je couine doucement pour l'appeler. Je ne comprend toujours pas pourquoi avec lui je réagit différemment, c'est comme si il m'attirait, je soupire avant de recommencer à couiner attendant qu'il réagissent, appréhendent quand même ça réaction après tout qui suis-je pour l’empêcher de se battre? je regarde la sortie, espérant pouvoir bientôt retrouver l'air libre et rejoindre ma tanière, je me surprend à imaginer qu'il m'accompagne, alors je soupire à nouveau devant cette utopie.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Ven 3 Juil - 11:44

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


_ Louve ! *un blanc* Oui, toi ! Aide moi à les séparer, Happo est trop fort pour moi.

Anka essaie de tirer sur ma gueule, elle me pince la truffe mais rien n'y fait, je ne fait que planter encore plus mes crocs dans la chair de mon frère qui hurle de douleur. Ma soeur croise un moment mes yeux, ils doivent être plus noir que jamais car elle a un hoquet et un sursaut. Elle jette un coup d'oeil désespérer derrière moi quand on me prend par le cou. Ne sachant pas qui ça peut être je dégage la présence d'un gros coup de patte, puis quelques minutes plus tard on m'attrape par le cou, c'est Linxya, elle me tire jusqu'au canapé en grognant. J'ai l'impression d'être un louveteaux qui a fait une bêtise et ça me renvoie en enfance, je revois ma mère, suivant mon père qui me portait dans sa gueule et je me calme instantanément en me laissant tomber, coucher, sur le carrelage froid. Je couine en essayant de me relever puis je sens une langue rapeuse passer sur ma plaie. J'essaie de regarder mais si je bouge j'ai affreusement mal alors je reste tranquille, sachant très bien qui me prodigue ces soins. J'observe Anka qui me jette des regards furieux en aidant relever notre frère et en l'emmenant dans la salle de bain derrière, ils disparaissent avec une tape sur le museau de la part de ma soeur. Je chouine mais n'en fait pas plus, alors qu'elle sourit et lève les yeux au ciel.

Linxya vient se poser face à moi et nos truffes ne sont qu'à quelques centimètre, elle à la gueule pleine de sang. Elle couine et je lui répond par un grognement amicale, puis je l'observe, sa forme loup est réellement ma préféré et alors que je réfléchis je ne peux m'empêcher de passer ma langue sur sa truffe pour essuyer une perle de sang, de mon sang. Mes iris ont du passer du noir très sombre, au gris très clair presque blanc, je suis bien et je n'ai pas envie de la voir partir ou de bouger. Mais Anka débarque et me donne un coup de pied dans l'arrière train. Je pousse un grognement d'énervement et tourne ma tête vers elle, mes yeux sont redevenu gris, normaux et ma soeur rigole.

_ Tu peux m'expliquer, saloperie de loup, pourquoi tu as attaqué notre frère.
_ Demande le lui je suis sur qu'il le sait.

Anka pousse un soupire exaspéré et s'approche de mon flanc, je grogne alors qu'elle me fait remarquer que quand c'était la louve qui a nettoyé ma plaie je n'ai rien dit. Elle s'en va, un grand sourire aux lèvres après l'incident et revient quelques minutes après avec un bandage élastique et une compresse. Elle me tourne sur le côté ne faisant pas attention à mes grognements continues et dépose une compresse humide, qui me pique, sur la plaie encore ouverte. Puis elle m'entoure du bandage et soupire quand Orquo arrive et s'assoie dans le canapé, il a un bras dans un bandage déjà presque entièrement rouge et ça me fait sourire. Je reporte mon regard sur Linxya, toujours face à moi et pose ma truffe contre la sienne.

_ Orquo ne le cherche pas. Râle ma soeur.
_ De toute façon il est affaibli il ne me fera plus rien ce bon à rien. Répond Orquo dans un rire narquois.

Je grogne et masque la voix d'Anka qui pousse un juron en traitant notre frère de "débile sans cervelle". La jeune femme se lève et va dans le frigo, elle chantonne un moment en cherchant de la viande. Elle trouve finalement deux morceau juteux de sanglier, avec un petit cri de victoire. Anka pose dans deux barquettes les deux morceaux et pose les barquettes de chaque côté de Linxya et moi. Je m'attaque à mon morceaux sans demander mon reste et en demande un deuxième en couinant, Anka rit, s'approche du frigo, en déniche un second et me le lance. Je le rattrape en plein vol dans ma gueule. Je regarde ensuite Linxya et lui sourit en poussant vers elle sa barquette. C'est ce moment que choisit mon père pour entrer, mon père est un vieux bonhomme à la barbe grandissante et aux cheveux ébouriffé par le travail.

Il entre dans un très léger couinement de porte et s'arrête sur le pas de la porte, il croise ses bras et nous regarde tous en soulevant un seul sourcil. Je jappe à son entrée et secoue vigoureusement ma queue, je suis plus que ravis de le voir. Mon père esquisse un sourire qu'il rebaisse en découvrant mon bandage puis celui de mon frère. Il pousse un soupire exaspérer, puis porte son regard sur la louve noir, il sourit en la voyant et me jette un regard pleins d'interrogation. Il s'approche et passe sa grande main entre les deux oreille de la louve pour la caresser gentiment, j'observe, et je fixe plutôt la main de mon père. D'ailleurs il le remarque et me sourit en passant sa deuxième main entre mes deux oreilles.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Ven 3 Juil - 15:56

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



Happo, tel est son nom je ne l'est pas noté sur le coup mais il me revient en mémoire, j'aime son nom, il sonne comme un appel pour moi, je trouve que d’ailleurs il le porte à merveille. Il m'observe je le voit faire du coin de l’œil mais je ne bouge pas, je me raidit quand sa sœur revient et fini de le soigner mais je me force à rester en place, sa remarque sur le comportement de son frère m'intrigue et je me dit que c'est peut être par ce qu'il n'allait pas bien qu'il ma laissé le soigné. Je suis heureuse d’avoir ma forme animale, ma gêne n’apparaît pas et je me sens un peu plus en sécurité. Je tressaillit quand Happo me met un coup de langue mais ne bouge toujours pas me retenant d'en faire de même. Je ne voit pas le temps passer fixant Happo du coin de l’œil jusqu'a ce que sa sœur lui flanque un grand coup de pied au fesse. Je retient un grognement cela ne me regarde pas et puis cette humaine me fait peur, bien trop violente à mon gout, tout comme le frére qui finit par revenir le bras bander ce qui a l'air d'amuser le loup...
Le loup? Happo est un loup? D'un coup je le regarde différemment, je pensais être la seule de mon espèce, enfin de l’espèce à laquelle j'appartenait avant que ces maudits humain ne me trafique, forçant mon corps a changer de forme à n’importe quel moment. Ce coup ci j'en suis sur, lui aussi à du être manipulé génétiquement. Sans prévenir il pose sa truffe contre la mienne et je pousse un petit soupir satisfait en fermant les yeux. J'aspire à un peu de repos cette journée à était éprouvante pour moi alors si je pouvais me reposer un peu ça serrait agréable.

Hélas j'avais oublié que j'était maudite, le dénommé Orquo fait une remarque qui me fait grogner, j'en suis la première surprise mais ayant les yeux fermer je fait comme si cela ne venait pas de moi. Je m’interroge pourquoi ma peur ne revient elle pas? Est ce le contact du loup? Je l’ignore et à dire vrai je m'en moque pour l'instant, je ne réagit même pas lorsque j'entend des pas se rapprocher, ce n'est que lorsque le contact de la truffe d'Happo disparaît que j'ouvre les yeux, à côté de moi un morceaux de viande, je regarde le loup qui à presque englouti sa part et en attaque une nouvelle rattrapé au vol. Je n'ose cependant pas y toucher, je n'est pas peur certes mais rien ne m'assure que cette viande n'est pas empoisonné. Happo pousse alors la barquette pleine vers moi, je ne sais pas pourquoi mais je lui fait confiance j'attrape le morceaux d'un geste vif et l'englouti entier tandis que la porte couine mie faisant tournée la tête.

Un homme vient d'entrer aussitôt je m'assit fasse à lui la tête baisser et les oreilles couché sur le crane, m’assurant que dans mon dos ne se trouve qu'un mur. Je le voit s'approcher la main tendu vers moi, je grogne tout en m’aplatissant au sol, prenant garde à garder ma gueule bien fermé, nul doute que si je le mord c'est toute la famille qui va me tomber sur le coin de la gueule. Par delà son corps imposant j’aperçois la porte entre ouverte, un sentiment nouveaux s'empare de moi, le sentiment de liberté, je n'est qu'a bondir en avant et je serrait dehors, à part Happo peut être les autres ne pourront pas me rattraper, mais je ne suis pas inquiète, je me prépare contractant mes muscles quand une grosse main se pose entre mes oreilles me faisant sursauter et reculer légèrement mais la main me caresse la tête. C'est la première fois qu'un humains n'utilise pas sa main pour me battre ou me trimbaler, et je n'irait pas jusqu’à dire que ce contact est désagréable mais il me tarde qu'il prenne fin. Du coin de l’œil je voie Happo réclamait une caresse et un léger rictus remonte le long de mes commissure.

-Jaloux...

Je suis surprise d'avoir osée faire cette réflexion à voix haute, gênée je fixe le sol bafouillant des excuses sans queue ni tête tandis que je m'en veut énormément. Une fois le câlin finit je me lève et m'ébroue avant de me diriger vers la porte d'un pas que je veut tranquille, je ne sais pas si ils vont me laisser faire mais je tente ma chance, avant de franchir la porte je m’arrête et les regarde laissant un simple merci sortir. Mon regard plonge alors dans celui d'Happo, je me sens déjà triste de partir, mais je ne peut pas rester, ma place n'est pas ici. Je ne fait pas partie de cette famille, et tôt ou tard je souffrirait, je pousse un long soupir mais n'arrive pas à faire un pas de plus mes yeux rempli de tristesse dans ceux d'Happo, je ne souhaite qu'une chose même si je sais que ca n'arrivera pas, qu'il me retienne...

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Sam 4 Juil - 11:32

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


_ Jaloux ...

J’écarquille et lui mord la truffe gentiment et grognant, ce qui contredit quelque peu mon geste. Je le regarde et n'y crois pas, moi jaloux ? Non surement pas ! C'est mon père après tout, mais je passe rapidement sur ce qu'il vient de se passer car elle se lève et se dirige vers la porte que le grand homme à laissé ouverte. Elle murmure un merci et je me lève à mon tour en posant ma tête sur le côté. Je ne comprends pas tout de suite ce qu'elle fait, puis d'un coup je sais, elle s'en va, et je me rassoies d'un coup, pourquoi ? Mais je connais déjà la réponse, elle veut retourner chez elle, qu'est-ce qu'il m'a prit d'espérer ? Je me sens stupide et je décide que j'ai besoin d'air, frais. Je me remets sur mes pattes et la pousse puis me mets à courir. Je refuse de ressentir quoi que ce soit. Je cours jusqu'au sanglier, et je m'arrête sous l'arbre en revoyant la scène de notre rencontre, et me transforme en humain en m'asseyant contre l'arbre.

Je sens son odeur, comme si elle était là, et puis je revois les marcassins, puis un bruit et elle est là devant les marcassins qui hurlent de peur. Puis je m'approche et je tombe dans les pommes, et Anka attaque Linxya, et je me réveille et je suis sa trace, et je pose ma main sur sa joue. Tout ça, c'est passé beaucoup trop vite, je me bats contre un ours, quel fou suis-je donc ? Mais je suis malin, c'est une femelle, je cours, je me vois courir comme si ce n'était pas moi. J'atteris devant une tanière et y entre rapidement avant d'attraper l'un des deux petits et de courir en sens inverse, j'attire l'ourse qui me suit puis je retourne au sanglier, elle est là, sous cet arbre. Elle pleure, et je ne peux pas m'empêcher de la serrer fort dans mes bras et alors que je me remémore le contact de sa main dans la mienne mon cœur s'accélère, puis je m'énerve et je défonce la gueule d'un type et je rentre, et je la vois, elle est si belle, mais elle a si peur et elle est si gênée.

Encore une journée qui a été beaucoup trop vite à mon goût. Je lève la tête et reçois une goutte de sang entre les deux yeux. Je la laisse couler le long de mon nez et s'arrêter à la commissure de mes lèvres. Mais je ne fait rien, je reste là sans rien faire, en attendant que mon coeur se calme. Ainsi que ma tête qui me hurle que j'ai fait n'importe quoi. Une ombre passe mais je n'y fait pas attention, si c'est la mort qu'elle vienne me prendre je m'en fiche, personne ne tient réellement à moi comme je voudrais qu'on tienne à moi. Je me rends compte de ma bêtise et soupire. Qu'est-ce qui ne va pas chez moi ? Je ne me comprends pas et ne cherche plus à comprendre ce qui cloche. Tanpis.

J'ai d'un coup faim et je descends le sanglier, je me transforme en loup et m'attaque à la chair de l'animal, sa chair n'est plus aussi fraîche et son corps n'est plus chaud mais la viande reste bonne. Je ne fait plus attention à rien et laisse l'odeur de la viande et du sang envahir totalement mes narines.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Sam 4 Juil - 21:59

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



Je ne comprit pas pourquoi Happo me poussa mais j'entendit son frère faire une remarque qui me déplut:

-Et oui le paradis n'est qu'un mythe mon pauvre...

Je me retourner et lui grogner franchement dessus avant d'oser dire.

- Le paradis existe et ton frère mérite de le trouver contrairement à toi humain.

Sans demander mon reste je partit en courant suivant l'odeur d'Happo, plus j’avançais et plus j'était certaine qu'il retourné sur mon territoire, je vit bientôt les tas d'immondice et les grande benne, un poids tomba de ma poitrine quand je le vit assis devant le sanglier, cependant je me contenta de m’asseoir à bonne distance pour l'observer, me remémorant ce que je savais du paradis.

Depuis toute jeune j'en avait entendu parler par les scientifiques,  d’après eux pour accéder au paradis il fallait avoir un hannabitos, un humain croisé avec une fleur de lune et le sang d'un loup, car seul son sang mélanger à la séve de l'hannabitos ouvrira les portes du Rakuen. Nul ne sais ou il se trouve hormis les hannabitos, mais ces dernier ne montre le chemin qu'aux élus. Je ne sais pas si je peut prétendre à ce poste, d’après mes anciens geôliers j'ai mes chances car mon père aurait jadis cherché le rakuen au côté d'une fille fleurs. J'ignore qui est mon père je ne m'en souviens pas, pas plus que je me souviens de ma mère. Mais malgré tout mon père ma laissé un héritage, l’espoir du rakuen, j'ai toujours voulu le chercher, j'ai toujours eu envie de quitter mon antre pour partir à sa recherche. Je n'est jamais osée, je crois que les humains m'ont traumatiser au point de brider mon envie de partir, la scellant par la peur.

Je secoue la tête et voit Happo décrocher le sanglier avant de le dévorer, une idée folle me traverse et dans mon esprit elle me parait simple, si je n'arrive pas à avoir peur de lui, alors peut être que cela signifie qu'il à un liens avec le paradis? Un guide ou un élue? Avec lui à mes côté je pourrait quitté cet endroit pour chercher le rakuen, et qui sais l'atteindre. Je m'approche d'Happo sans faire de bruit, c'est devenu un automatisme, quand je me déplace on ne m'entend pas, à quelques pas à peine je me stop hésitante. Il pourrait refuser ma proposition, me rire à la truffe, après tout on ne se connait pas. Je réfléchi à une autre approche, moins direct et fini par décider de commencer par un sujet totalement différent mais qui me tiens tout autant à cœur. Je viens m’asseoir devant le sanglier face à lui et grogne un coup pour attirer son attention, une fois chose faite j'ouvre la gueule mais la phrase qui sort n'a strictement rien à voir avec les autres.

-Quelque chose ne va pas?

J'attend sa réponse me demandant pourquoi j'ai posé cette questions mais la réponse me tient à cœur, je ne comprend toujours pas pourquoi, j'agi bizarrement avec lui comme si mon passé n'avait plus d'importance, comme si il effacé mes mots juste par sa proximité, j'en profite pour le regarder et me rend compte qu'il est magnifique, lentement je me lève et m'avance vers lui avant de me rasseoir en détournant le regard, cette attirance bizarre qu'il exerce sur moi me donne envie de me coller à lui, de lui débarbouillé la gueule mais je n'ose pas. Je repense à sa réaction quand je lui est demandé si il était jaloux et mon regard devient plus triste, je n'y est récolte qu'un cou de croc sur le nez, certes je l'est à peine sentie mais j'en aurait eu les larmes au yeux si j'avais eu ma forme humaine, même maintenant. Je relevé les yeux et lui pose une nouvelle question maîtrisant ma voix mais une fois de plus je n'arrive pas à parler du sujet choisi.

- Veut tu rester cette nuit? Ce n'est pas le grand luxe ici mais c'est calme.

Une fois de plus je lui laisse le temps de me répondre avant de me levée à nouveau et de lui tourner le dos, timidement je lui demande.

-Veut tu chasser avec moi?

Je n'ose pas le regarder et fixe le sol, voilà j'ai réussi à aborder le sujet, le rapport avec le rakuen? Aucun sauf celui de pouvoir se nourrir en chemin et malheureusement je ne sais absolument pas chasser. Je voulais lui demander de m'apprendre mais c'est extrêmement gênant, alors je me suis dit que si il accepter ma proposition je pourrait l'observer et apprendre. Ce n'est pas très honnête je sais et j'en est honte mais j'ai bien trop peur qu'il me rit à la truffe, ce serra le cas de toute façons, j’espère juste avoir le temps d'en apprendre le maximum, après je me débrouillerait vu qu'il me laissera livret à moi même, pauvre louve incapable de survivre seule hors de sa décharge.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 6 Juil - 11:48

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Je me laisse retomber au sol, pas trop loin de la viande et attends un petit moment. Je pousse de long soupire à la suite et entends un grognement. Je relève la tête, mais je n'ai aucune expression, je ne sais pas vraiment comme réagir et quand elle me demande ce qui ne va pas je prend plusieurs minutes à la fixer avant de répondre que je ne sais pas trop. En fait je sais parfaite ce qui ne va pas, j'ai espérer qu'elle resterait, mais je suis juste stupide. Alors pourquoi m'a-t-elle suivit ? Puis je me souviens que c'est ici qu'elle vit, je jette un coup d'oeil rapide aux alentours et me rend compte que seul un loup perdu peut vivre ici. Je me demande qui sont ses parents et ce qu'ils ont bien pu lui apprendre pour qu'elle vive ici alors qu'il n'y a rien ici.

Elle se lève, s'approche et s'assoie plus proche de moi, je croise mes pattes et place un peu plus haute ma tête pour pouvoir la regarder. Elle réfléchis la tête tournée, je continue à la regarder fixement, seuls mes yeux bougent et je me sens bien. Je me lasse de ce sentiment qui commence sérieusement à m'énerver, je ne sais pas ce que je veux, j'ai un réel problème. Et puis d'un coup elle repose les yeux sur moi et sa gueule s'ouvre, j'écoute aussi attentivement que possible.

_ Veut tu rester cette nuit? Ce n'est pas le grand luxe ici mais c'est calme.

A vrai dire je ne sais pas quoi répondre, est-ce que j'en ai envie, là n'est pas la question. Pourquoi me demande-t-elle ça ? Bien sur que j'aimerais rester, enfin ça c'est la pensé qui me vient directement à l'esprit quand j'y pense, mais est-ce que je dois le lui dire ? Je réfléchis un peu trop et me contente de hocher la tête, la quittant des yeux quelques secondes. Elle n'en n'attends pas plus et me propose de venir chasser avec elle. Je hausse un sourcil et la regarde de haut en bas, me demandant très clairement si elle sait chasser. Elle est tellement maigre que la question peut se poser. Et je ne peux m'empêcher de le lui demander.

_ Tu sais chasser ?

Je ne veux pas être méchant c'est de la simple curiosité, je veux savoir, et si elle ne sait pas je veux bien lui apprendre il n'y a pas grand chose de compliqué. Je me mets assis en attendant sa réponse alors qu'un petit lapin blanc fait son entrée dans le tableau.

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 6 Juil - 12:35

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



_ Tu sais chasser ?

-Je suis une louve j'ai ca dans le sang....

Mais quel imbécile j'était, pourquoi est ce que je lui est dit ça? Il me donnais l'occasion d'avouer que je ne maîtriser pas du tout le sujet, et moi comme une idiote juste par ce que sa question venait de froisser le peu d'amour propre que j'avais, il à fallu que je fasse ma fière. J'allais le regretter c'était certain mais maintenant que j'avais ouvert ma gueule je n'avais plus le choix. J'éspérait avoir un peu de répit voir qu'on ne trouve rien mais un imbécile de lapin eut la bonne idée de se montrer.

Vu le regard d'Happo je comprit qu'il attendait de me voir à l'oeuvre, raide je pivota vers le lapin et observa les lieux, il chercher à manger le long d'une benne, sans réfléchir je partie du principe que je pourrait l'avoir en lui sautant dessus depuis la benne. Je fit volte face et m'éloigna en courant sans alerter le petit herbivore. J'eut tôt fait de me retrouver sur la benne au dessus de ma proie, le prit le temps de calculer mon coup mais cette imbécile se déplaça de quelques pas, grappillant le tronc d'un arbre, pas abattu pour autant je le suivit de haut et mit mes pattes avant sur une branche pour mieux le voir, j'était un peu haut quand même pour sauter. Courageusement je descendit d'un cran, le corps arqué à la manière d'un lézard je me retrouvé les pattes arrière en appuie pour l'une sur la branche, l'autre contre le tronc tandis que de mes pattes avant  appuyé sur deux branche au même niveau je tentait de garder l'équilibre.

J'avais peut de temps avant de tomber je le savais, je me maudit une fois de plus et fixa le lapin attendant d'avoir le courage de sauter. J'était à deux doigt de renoncer, de ravaler le peu de fierté que j'avais quand je sentit que la patte arrière glissé du tronc, tant bien que mal je tentait de garder 'équilibre alors que la panique m'envahissait. Finalement ce qui devait arriver arriva, à force de bouger en tout sens je sentit la branche craqué laissant ainsi une de mes pattes avant dans le vide, forcément je perdit l'équilibre, me cognait le bas de la mâchoire contre une branche avant de finir par dégringoler je ne sais trop comment jusqu'au sol, surprenant le lapin qui détalla. J'entendit un rire, à moins que ca ne fut le fruit de mon imagination? Sans perdre de temps, vexée pour de bon je me relever en hâte et partit à toute vitesse à la suite du lapin.

Il était rapide l'animal, il zigzaguait à tout va m'enpéchant de poser ma patte dessus , j'essayer alors avec mes dents de le mordre. J'était tellement focaliser sur ma proie que j'en oubliait de regarder ou j'allais, je vit le lapin disparaître par un petit trou de tuyau et voulut freiner, trop tard, la tête s’engagea dans le tuyau mais mon corps lui bien trop massif ne put le suivre. Complémentent paniqué je tenta de reculer en couinant, et à force de me débattre je parvint à dégager le tuyau de l'endroit ou il était, je devais avoir l'air belle comme ca tiens, à sauter partout en couinant, en secouant la tête un tuyau cachant cette dernière, m'enpéchant de voir. Je ne sais pas trop ce qui arriva mais je sentit que je percuter quelques chose et j'entendit un bruit d'éboulement avant de sentir tout un tas de truc me tomber dessus.

ET comme je doit être maudite c'est le moment que choisi mon corps pour me rendre mon apparence humaine. j'émergeait difficilement à la surface sans trop savoir comment et retirait le tuyau qui à présent coulissé mieux. Chancelante je me dégageait du tas d’immondice pour retrouver la fraîcheur de la neige, épuisé je me laissé tombé au sol sur le dos en  haletant, me jurant que plus jamais je ne ferait la maligne, rouge de gène je fixait le ciel qui s'assombrissait tentant de calmer les battement de mon cœur, essayant de reprendre mon souffle.

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 6 Juil - 14:10

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


_ Tu sais chasser ?
_ Je suis une louve j'ai ca dans le sang ...

Je hausse les deux sourcils incrédule et jette un coup d'oeil au lapin qui ne fait pas attention à nous. Linxya se retourne et observe, elle s'éloigne en courant et je me recouche en l'observant. Elle essaye de se placer et je ne peux m'empêcher de sourire en pensant à ce que j'aurais fait. Je pouffe en m'empêchant de rire quand je la vois galérer à trouver son équilibre sur un arbre, quand soudain une branche craque, tout va très vite, la branche tombe au sol suivit de la louve et je pars dans un fou rire, les larmes de joie me monte aux yeux et je me transforme en humain pour essuyer mes yeux en continuant de rire. Mais elle se relève et se met à courir à près le lapin, chose inutile. Je chasse d'un coup de main cette pensée et me met à marcher dans sa direction.

Je marche un moment et m'arrête à la lisière du bois, la neige se met à tomber, très légèrement et j'ai un peu froid, je me transforme en loup et remarque la demoiselle, sous sa forme lupin en train de se débattre avec un tuyau ou elle s'est coincée le museau. C'est là qu'à du entrer le lapin. Je hume les odeurs et m'approche à pas de loups vers une sorte d'entrée ou devait se trouver le tuyau. Je commence à creuser puis m'arrête, et recommence. Je creuse par accoue et finit par laisser tomber, la terre et bien trop dure par ici. Il se produit un éboulement, quelque chose tombe, je me retourne et grogne en remarquant que c'est encore des déchets des hommes. Je regarde car en dessous quelque chose bouge. On me lance une boîte de conserve que j'évite de peu. Et j'écarquille les yeux, et voit Linxya émerger, faire quelques pas et se laisser tomber dans la neige.

Elle regarde le ciel et je ne peux m'empêcher de faire de même. Il s'assombrit et la neige tombe un peu plus fort. Je me rappel que Linxya est couchée dans la neige et alors sans réfléchir je me place au dessus d'elle et esquissant un sourire lupin. Je réfléchis quelques secondes à ce que je suis en train de faire puis j'essaie de m'enlever mais je n'y parvient pas. Mes pattes refusent de bouger et nous nous retrouvons face à face. Je ne sais pas trop ce que je fais mais je lui lèche la joue. et me transforme en humain en me couchant dans la neige fraîche à côté d'elle.

_ Tu connais le Rakuen ?

_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 6 Juil - 17:16

Rencontre


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


Ridicule, je suis ridicule au plus haut point, j'entend Happo non loin de moi mais je ne bouge pas, il doit surement se retenir de rire, je me sens partagé entre la honte et l'énervement et je m'en veut terriblement. Je pousse un profond soupir et me concentre sur les flocon qui descendent du ciel, il commence à faire froid et je maudit mon corps humain incapable de me garder au chaud, mais j'ai l'habitude, il me suffirait de retourner dans ma tanière pour ne plus avoir à supporter le froid, seulement tant que le loup est là je refuse de bouger, je ne tient pas à me faire remarquer.

J'entend ses pattes sur la neige, il se rapproche, surement pour se moquer de moi, je l'aurait bien mérité, il se place au dessus de moi faisant apparaître des rougeurs sur mes joues, son petit sourire me persuade qu'il est venu juste pour se moquer, je cligne des yeux et tourne la tête sur le côté, ne sait'il pas que sa proximité me rend... étrange, ca me fait rougir et je ne comprend pas pourquoi, pourtant je n'est pas peur et j'aime cette proximité comme j'aime les sensations qui me parcours. Je sens son souffle contre ma joue avant qu'il ne me lèche, j’écarquille les yeux et tourne le regard vers lui, il a changé de forme et c'est son visage humain qui me fixe, je rougit de plus belle tandis que j'oublie de respirer, je sens tout mon corps se tendre et j'ai envie de me rapprocher encore plus, de me blottir contre lui tandis que... que j'en sais rien en fait, mais j'ai envie qu'il se passe quelque chose même si j'ignore quoi. Tout ce que je sais c'est que je me sens bien, que je n'est pas envie que ce moment prenne fin. Hélas il fini par s'éloigner, ma tête lui hurle de rester mais mes lèvres ne sorte aucun son même si elle bouge. Je le sens s’allonger à mes côtés mais décide de ne pas parler un peu surprise qu'il ne se soit pas moqué de moi. Je fixe les flocons qui tombe attendant qu'il parle, ou qu'il agisse, ce qu'il finit par faire.

_ Tu connais le Rakuen ?

Sa question me surprend et je tourne la tête vers lui, alors comme ca lui aussi en a entendu parler? Je ressasse mes idées faisant remonter à la surface de vieux souvenir, perdu dans ces derniers je récite.

-Le rakuen est ce que cherche les loups depuis le début des temps mais l'on peut parcourir la terre entière, marcher sans relâche il est toujours plus loin. Pourtant il existe un moyen de l'atteindre, certain loups sont destiné à le trouver et à ouvrir ses portes grâce à leur sang combiné à celui de l'hannabitos qui lui aura ouvert le chemin. C'est ce que les scientifiques disaient.

Je reprend mon souffle et regarde à nouveau le ciel prenant mon courage à deux main pour avouer une vérité difficile.

-D’après les scientifique j'aurait des chances de le trouver de part mon ascendance, 'j ignore si c'est vrai, je n'est jamais eu le courage de quitter cette endroit.

Je savais qu'en lui disant ca il aurait forcement des questions, qu'il les formules ou non, je n'était cependant pas prête à lui raconter ma vie mais il mérité bien d'en apprendre un peu plus sur moi.

-Je ne sais pas chasser tu t'en est apperçu, je ne sais pas non plus me battre, en définitive on pourrait dire que je suis juste un loup de compagnie, tout juste bon à exciter des chiens ou à décorer un labo. Même mon corps n'est pas normal, j'ai cette capacité étrange comme toi à changer de forme mais jamais de ma propre initiative, alors partir à la recherche du rakuen, même si je sens au fond de moi une force m’appeler, j'en suis incapable....

Piteuse je me tourner sur le côté de faons à ce qu'il ne voient que mon dos, la joue coller dans la neige je laissait les larmes roulé sur mon visage, c'était la première fois que je parlais de moi à quelqu'un, pire que j'avouer mes faiblesse à voix hautes et ca faisait mal, je n'aurait jamais cru cela possible, pire que les coup de dents qui marquait ma peau, bizarrement les chiens et les humains avaient toujours éviter de me mordre sur le visage, les bras ou les jambes, préférent attaqué mon ventre ou le reste de mon corps.
La température baissait rapidement à présent et je songeait qu'il me faudrait m'abriter avant de mourir gelée mais je n'avais pas envie de bouger, pas pour m'éloigner de lui en tout cas, bien au contraire. Sentant que me pensées divaguait je décidait de continuer la discutions , et puis j'avais envie d'en apprendre plus sur le seule être vivant qui m'avait témoigné du respect, le seul qui avait pu m'approcher aussi.

-Et toi, comment... Enfin le rakuen? TU connais ca d'ou? Tu le cherche?


_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happo
Admin Happo ♪
avatar

Messages : 442
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
130/500  (130/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Lun 6 Juil - 19:08

Rencontre ...


“Hier lors de notre rencontre, je libérais mon âme de la nuit, de ses chaînes”




-----------------------------------------------


_ Tu connais le Rakuen ?
_ Le Rakuen est ce que cherche les loups depuis le début des temps mais l'on peut parcourir la terre entière, marcher sans relâche il est toujours plus loin. Pourtant il existe un moyen de l'atteindre, certain loups sont destiné à le trouver et à ouvrir ses portes grâce à leur sang combiné à celui de l'hannabitos qui lui aura ouvert le chemin. C'est ce que les scientifiques disaient.

Elle parle comme si c'était quelque chose qu'elle avait appris par coeur, on dirait un peu un robot, elle n'y met presque aucune émotion et je répond silencieusement, pour moi même. "Et si le Rakuen c'était autre chose que ce a quoi on croit ? Si c'était juste trouver un endroit ou vivre en paix, avec une famille et être heureux ?". Elle ne ma certainement pas entendu puisqu'elle se remet à parler.

_ D’après les scientifique j’aurais des chances de le trouver de part mon ascendance, j'ignore si c'est vrai, je n'est jamais eu le courage de quitter cette endroit.

Quel endroit ? Sa décharge ? Je ne suis pas sur d'avoir le droit de me poser des questions, je préfère l'écouter, et voir ce qu'elle a envie de me dire. Je me dis que moi aussi je n'ai jamais vraiment eut le courage de partir de chez moi, abandonner ma soeur et mes parents est un réel crève coeur, surtout pour partir seul. Mais avec Linxya j'ai envie de partir, je ne serais pas seul et sa compagnie m'est plus qu'agréable. Je chasse cette idée de mon esprit et commence à avoir froid, la neige a fondu sous mon manteau et s'infiltre dans les tissus de mes vêtements pour venir se coller dans mon dos.

_ Je ne sais pas chasser tu t'en est aperçu, je ne sais pas non plus me battre, en définitive on pourrait dire que je suis juste un loup de compagnie, tout juste bon à exciter des chiens ou à décorer un labo. Même mon corps n'est pas normal, j'ai cette capacité étrange comme toi à changer de forme mais jamais de ma propre initiative, alors partir à la recherche du Rakuen, même si je sens au fond de moi une force m’appeler, j'en suis incapable ...

Sa voix se casse a la fin de sa phrase et elle se retourne sur le côté me tournant le dos par la même occasion. Je me mets assis et laissant courir sur ma peau des frissons, c'est un temps de chiens mais j'aime ça, la neige collée à mon dos me donne envie de dormir et je résiste tant bien que mal à la journée catastrophique qui s'est déroulée.

_ Et toi, comment... Enfin le Rakuen ? Tu connais ça d’où ? Tu le cherches ?

Je réfléchis à sa question, et me remémore les quelques jours avant cette nuit là. Je secoue la tête et me transforme en loup, me relève, glisse et tombe dans la neige en poussant un grognement lasse alors que je me retrouve la truffe dans la neige. Je me relève doucement et me secoue vigoureusement et soulève une oreille car elle reparle.

_ Je ... Je ne sais pas si je le cherche ou pas, j'espère trouver des réponses en le cherchant je pense. Et je connais ça de mes parents, avant que je m'enfuis, quand ... Avant que je sois obligé de m'enfuir ils m'en ont souvent parlé, il voulait rejoindre leur ancienne meute et le chercher.

Je m'approche de Linxya et saute par dessus son petit corps pour me retrouver face à elle. Je la regarde dans les yeux, je danse d'une patte sur l'autre, je n'avais pas trop réfléchis avant de sauter mais là, son regard me transperce de part en part, elle a pleuré, même si elle le cache la neige ne peut gère l'aider. Je chouine et me colle contre son ventre, je me mets un maximum en boule et pose ma tête sur sa hanche en soupirant.


_________________
Ma signa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linxya
Admin Linxya ♪
avatar

Messages : 335
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 30

Personnage du RPG
PV:
480/500  (480/500)
Points de Combat:
5/1000  (5/1000)

MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   Mar 7 Juil - 12:16

Rencontre


Chaque jour est une épreuve de survie




-----------------------------------------------



Lui aussi à eu un passé difficille, ca m'attriste mais je ne voit pas quoi lui dire pour le reconforter, finalement de lui même il vient se rouler en boule contre mon ventre posant sa tête sur ma hanche avec un soupir, immédiatement je vire au rouge pivoine et mon coeur s'affole, mais là dans la nuit alors que seul le silence  régne je me sens moins intiimidé que d'habitude, comme si ce que je pouvais faire à ce moment la n'aurait aucun inpact sur le jour, je pose mes mains contre lui jouant avec son pelage tandis qu'a mon tour je plaque mon corps contre le siens avec un soupir de soulagement, il est chaud et doux alors je ferme les yeux enfouissant ma tête contre son pelage et j'ai l'imprétion de retrouver quelque chose perdu il y a longtemps. Je respire son odeur, m'en imprégnant pour ne pas l'oublier même sous cette forme.

Mon esprit se met à vagabonder de part et d'autre mais fini par revenir sur Happo collé contre moi, et le rakuen, alors je me demande si ce n'est pas un signe, si ce n'est pas pour moi l'occasion de partir.
-Et si on partait chercher le Rakuen toi et moi?
Je sais que pour lui la décision serra plus dur à prendre, il à encore une famille la ou je n'est aucune attache, mais comme moi il veut en savoir plus sur lui, sur ces origines, j'attend sa réponse sans me presser en me disant que je suis dingue d'avoir demandé une telle chose, mais c'est par ce qu'il est la je le sais, je ne comprend pas pourqoi mais il me change, et je me dmande jusqu'a quel point il va me faire changer. Je me calle un peu plus contre lui en ronronant, je n'en est même pas conscience cependant je n'arrive pas a dormir sur mes deux oreilles je crois que je n'y arriverait jamais, alors je repose mon esprit tout en sachant que mes sens sont à l'affut du moindre bruit ou de la moindre odeur.

J'ignore combien de temps nous passons ainsi surement des heures car la température semble remonter un peu, je m'assois et  m'étire et je fixe le ciel, pendant trés longtemps j'attend et finalement il arrive, le lever du jour, je regarde le soleil apparaitre en me disant que j'ai fait le bon choix, que je ne peut pas finir ma vie seule, qu'il est temps que je prenne des risques. Je sens une énergie nouvelle parcourir mon corps et je resiste à mon envie de me lever pour courir mais mes muscles tremble d'exitation tandis que quelque chose m'attire vers le levant. J'ignore ce qu'il y à la bas mais je veut y aller. Je grogne d'impatience et me stop. Qu'est ce qui me prend? Je me met une claque mentale bien décidé à laissé  mon instinct parlait, j'entend bouger derrire moi et adresse un grand sourire à Happo, un vrai avec les yeux qui petille tandis que je danse d'un pieds sur l'autre. Tout dans mon attitude indique que je suis préte mais j'attend son signal, je lui laisse le temps, et puis qui sait peut être vat'il refuser finalement?

_________________

Vient me rejoindre Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre [RP privé avec Linxya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre [RP privé avec Linxya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une balade qui termine dans l'eau [RP privé avec Arriane]
» sortie au bowling ( rp privé avec natrach, bakster et moi )
» Une dérouillé magique ! (rp privé avec l'oiseau)
» La symphonie mélodieuse entre deux êtres de même catégorie. [Privé avec Sifuh Vaalah]
» Traumatisme [RP privé avec Anna Talira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Rain RPG :: Partit RPG :: Siberia :: Freezcity :: - Laboratoire Souterrain-
Sauter vers: